Afrique de l’Ouest:les PME vont bénéficier de financements pour lutter contre le chômage (banque centrale)

Annonces
Annonces
Abidjan, 23 nov 2016 (AFP) – La BCEAO, l’institution monétaire ouest -africaine va aider aux financements des PME dans l’Uemoa, afin de créer plus de richesses dans cette zone économique de près de 100 millions d’habitants, a annoncé mercredi à Abidjan, son gouverneur, l’Ivoirien Tiémoko Koné Meyliet.

« Nous voulons faire de telle sorte que toutes les petites et moyennes entreprises (PME/PMI) de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa, huit pays) puissent accéder aux financements », a déclaré M. Meyliet.

Selon lui, le financement des PME va « permettre la création massive d’entreprises performantes, qui peuvent contribuer de manière significative à la création de richesses et à la lutte contre le chômage ».

Le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) s’exprimait lors d’une rencontre avec les directeurs des établissements de crédits de la zone-uémoa.

« La liquidité pour soutenir les banques (de l’Uémoa) sera apportée par la banque centrale », a-t-il promis, rappelant que « les PME représentent entre 80 et 95% du nombre d’entreprises recensées » dans la zone.

« Toutefois, leur contribution à la création de richesses et au développement économique reste limitée, du fait de certaines contraintes auxquelles elles sont confrontées, en particulier les difficultés d’accès aux financements », a-t-il déploré.

Pour Thierno Seydou Nourou Sy, directeur général de la Banque nationale pour le développement économique (BNDE) du Sénégal, « les attentes sont fortes et importantes parce que pour la première fois », la Bceao « prend cette initiative, alors qu’on attendait un tel accompagnement des autorités » gouvernementales.

« Les besoins de financement sont énormes. Pour le cas du Sénégal, plus de 500 milliards de FCFA (environ 763 millions d’euros) uniquement pour les PME sont attendus », a-t-il expliqué.

En revanche, les banquiers ont reconnu que la quasi totalité des PME de l’Uémoa étaient mal préparées pour accéder à ces financements, constituant un obstacle indispensable à surmonter.

« 90% des PME ne sont pas finançables. Malheureusement, elles, (les PME) évoluent dans un environnement relativement opaque où il existe un problème de gestion des structures qui les composent », a déploré le directeur général de la Banque nationale d’investissement de Côte d’Ivoire (BNI, publique), l’Ivoirien Eugène Kassi N’Da.

« Il est difficile pour un banquier d’aller dans un environnement où il n’y a pas de transparence. Si on clarifie toute cela, il n’y a aucune raison que les banques ne financent pas les PME », a-t-il souligné.

L’Uemoa regroupe sept pays francophones d’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Niger, Sénégal et Togo) et la Guinée Bissau lusophone, qui ont le franc CFA en commun, pour une population globale d’environ 90 millions d’habitants.

Les plus populaires

Annonces