Total choisi pour mettre en oeuvre un projet de terminal gazier en Côte d’Ivoire

Annonces
Annonces
Paris (AFP) – Total a annoncé vendredi que le consortium CI-GNL (Côte d’Ivoire GNL) qu’il dirige s’était vu confier le développement et la gestion opératoire du terminal de regazéification de gaz naturel liquéfié (GNL) en Côte d’Ivoire, dont la mise en service est prévue pour la mi-2018.

« La décision, annoncée par le gouvernement de Côte d’Ivoire le 4 octobre, s’est concrétisée avec la signature à Abidjan du pacte d’actionnaires entre Total (34%), qui sera l’opérateur du projet, les sociétés nationales PetroCI (11%) et CI énergies (5%), SOCAR (26%), Shell (13%), Golar (6%) et Endeavor Energy (5%) », précise le communiqué du groupe.

Le projet prévoit la construction d’une unité flottante de stockage et de regazéification du GNL (FSRU) à Vridi, dans la région d’Abidjan, ainsi qu’un gazoduc connectant le FSRU aux centrales électriques, existantes et en projet, d’Abidjan, et aux marchés frontaliers raccordés au réseau ivoirien.

Le géant énergétique français fournira au terminal gazier, d’une capacité de 3 millions de tonnes par an, du GNL provenant de son portefeuille mondial, à proportion de sa participation dans le projet, ajoute le communiqué.

« Nous sommes heureux d’avoir été choisis par les autorités ivoiriennes pour mener ce projet qui permettra de répondre à la croissance soutenue de la demande domestique et régionale en gaz et en électricité » et « illustre la stratégie de Total de développer de nouveaux marchés gaziers, en ouvrant aux économies à forte croissance l’accès au marché du GNL », s’est félicité Philippe Sauquet, directeur général de la branche « Gas, Renewables and Power » du groupe, cité dans le communiqué.

Les plus populaires

Annonces