Sénégal : Elections législatives, Macky Sall ne badine pas avec les frondeurs

Annonces
Annonces

Pour les prochaines élections législatives prévues le 30 juillet 2017, le président Sall ne veut entendre parler d’aucune liste parallèle au sein de la coalition au pouvoir. Surtout après avoir constaté la vaste coalition mise en place par l’opposition qui veut faire liste commune.

« Tout responsable de l’Alliance pour la République (Apr) ou allié qui présentera une liste parallèle aux élections législatives sera sévèrement sanctionné », avertit avec fermeté le président Sall. Il a tenu à le préciser hier, à l’occasion du Conseil des ministres.

Selon des sources, Macky Sall a longuement disserté sur la loyauté. A ce titre, nous dit-on, il a évoqué le départ de Thierno Alassane Sall du gouvernement après avoir refusé de lui obéir. Le patron des apéristes a tenu a rappeler que tous les ministres qui sont nommés doivent gratitude au chef de l’Etat qui est le seul dépositaire de la légitimité populaire.

Les plus populaires

Annonces