RDC : Procès des présumés ADF, une peine de mort et trois peines de prison prononcées

Annonces
Annonces

Poursuivis dans le massacre des civils à Béni en 2016, les présumés rebelles ougandaises ADF ont été condamnés à des peines dures. La justice congolaise a rendu son verdict avec des peines allant de deux ans de prison à la peine de mort.

Parmi les quatre condamnés figure Mapoli Amundala, un combattant ADF âgé de 33 ans condamné à la peine capitale.

Selon Okapi, dans son verdict, la Cour militaire a indiqué avoir retenu la peine la plus lourde contre le prévenu parce qu’il a été reconnu coupable de plusieurs crimes dont participation à un mouvement insurrectionnel, association des malfaiteurs, assassinat, meurtre et vol d’armes.

Son collaborateur, un dénommé Alfred Bisimwa Moussa Shabani, originaire du Sud-Kivu, a été également reconnu coupable de meurtres des civils à Beni. La cour a établi que le prévenu avait participé aux massacres des civils à Sulungwe à Beni.

Il a écopé de 5 ans de servitude pénale avec des dommages intérêts évalués à environ 205 000 dollars américains à verser aux parties civiles constituées au procès.

Banza Rachid Mujaribu et Joseph Christophe, deux autres prévenus poursuivis également dans ce procès pour participation à un mouvement insurrectionnel et association des malfaiteurs à Beni, ont écopé respectivement de cinq ans et de deux ans de prison, assorti de période de sûreté incompressible pour le second, détaille encore notre source.

Les plus populaires

Annonces