Allemagne: Leipzig-Bayern, un compte à régler

Annonces
Annonces
Berlin (AFP) – Leipzig-Bayern, le deuxième contre le premier, un match sans enjeu mais à forte charge symbolique, sera l’affiche de la 33e et avant-dernière journée de Bundesliga.

Dortmund, qui n’a pas le droit à l’erreur pour valider son ticket pour la Ligue des champions, est de son côté miné par une guerre interne entre l’entraîneur Thomas Tuchel et les dirigeants.

. Le prétendant et le vieux Roi

« Nous voulons régler le compte du match aller », a prévenu l’entraîneur de Leipzig Ralph Hasenhüttl avant de recevoir Munich. A domicile, le Bayern s’était imposé 3-0, et le meneur de jeu de Leipzig Emil Forsberg avait été exclu après une demi-heure de jeu, empêchant les Saxons de défendre vraiment leurs chances.

Certes le Bayern est déjà champion, et le RB déjà assuré de sa place en C1, mais la rencontre entre les deux premiers du championnat ne peut en aucun cas être un match amical.

L’Allemagne voit dans cette rencontre un duel entre un vieux souverain bavarois, géant aux 27 titres de champion et aux cinq Ligues des champions, et le plus jeune et ambitieux prétendant au trône, au palmarès totalement vierge, mais qui compte bien s’implanter au sommet du foot allemand, après seulement une saison en première division.

Les buts du Bayern seront gardés samedi par le numéro 3 Tom Starke, Manuel Neuer (pied) et son remplaçant Sven Ulreich (coude) étant blessés.

. Guerre des chefs à Dortmund

Sur le terrain, Dortmund le troisième a son destin en main. Deux victoires lors des deux derniers matches lui permettront de se qualifier directement pour la Ligue des champions. Samedi, le Borussia se déplace à Augsbourg, 13e, qui n’est pas totalement assuré de son maintien. Il faudra ensuite recevoir Brême, le cador des matches retour, pour la dernière journée.

Mais Dortmund est agité par la guerre interne entre les dirigeants et l’entraîneur Thomas Tuchel, désormais assis sur un siège éjectable quels que soient les résultats de fin de saison, selon les médias allemands. En cause, sa relation tendue avec le directeur exécutif Hans-Joachim Watzke, et l’accrochage entre les deux hommes à propos de la décision de jouer le match de Ligue des champions contre Monaco le 12 avril, moins de 24 heures après l’attentat à la bombe qui a failli décimer l’équipe.

. Du rififi chez les buteurs

Suspense dans les surfaces pour le titre de meilleur buteur! Robert Lewandowski (Bayern) et Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund) ne se lâchent pas d’une semelle et comptent chacun 28 buts. Mais l’étonnant Anthony Modeste, l’artificier français de Cologne, les talonne avec 25 réalisations. Auteur d’un doublé la semaine dernière contre Brême (4-3), il peut encore rêver de coiffer sur le poteau deux des meilleurs attaquants d’Europe. Un site connu de paris en ligne le donne vainqueur à 51 contre 1!

. Europa League et descente: la foire d’empoigne

Pas moins de sept équipes peuvent encore en théorie accrocher l’une des deux places en Europa League. Les mieux placées pour l’instant sont Fribourg (5e, 47 pts) et Berlin (6e, 46 pts). Fribourg reçoit Ingolstadt, l’avant-dernier, qui a encore une toute petite chance d’éviter la relégation, en remportant ses deux derniers matches et en espérant des faux-pas de ses opposants. Berlin se déplace à Darmstadt, dernier et déjà relégué.

En bas de tableau, cinq équipes peuvent encore descendre ou se retrouver barragiste contre le 3e de D2.

Dans l’ascenseur pour la montée, un match décisif oppose dimanche Hanovre (3e, 63 pts) au leader de deuxième division Stuttgart (66 pts). En cas de victoire, Stuttgart, place forte historique du football allemand, sera assuré de retrouver sa place parmi l’élite.

Le programme

(15h30) Leverkusen – Cologne

Schalke – Hambourg

Mayence – Francfort

Wolfsburg – Mönchengladbach

Augsbourg – Dortmund

Brême – Hoffenheim

Darmstadt – Hertha Berlin

Fribourg – Ingolstadt

Leipzig – Bayern Munich

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces