Ligue 1: Monaco touche au but

Annonces
Annonces
Monaco (AFP) – La Principauté attend ça depuis 17 ans. Monaco peut être couronné champion de France dès ce dimanche, à l’issue de son match à domicile contre Lille, pour le compte de la 37e et avant-dernière journée de Ligue 1.

L’AS Monaco a des atouts princiers en main. L’équipe du Rocher dispose de trois points d’avance sur le Paris SG (2e) mais surtout d’une différence de buts d’extra-terrestre (+69 contre +51 au PSG). De quoi fêter le sacre dès dimanche même si les deux rivaux gagnent.

Le 8e titre de champion de son histoire tend les bras à l’ASM en cas de succès. Et si la soirée contre Lille se passe mal, au bout de ce 61e match d’une saison riche et interminable, Monaco a encore deux jokers: un match en retard contre Saint-Étienne, mercredi, ou la dernière journée à Nancy, le 20 mai.

En résumé, en trois matches Monaco n’a besoin que de trois points et d’éviter de perdre les deux autres matches sur des scores genre 10-0…

« On veut le titre et rien d’autre, martèle Thomas Lemar. Il faut gagner contre Lille, ce ne sera pas simple. Il ne suffit pas de rentrer sur le terrain en se disant que c’est déjà fait. C’est le meilleur moyen de perdre. »

La fête serait plus belle si encore, si, par exemple, les Verts gênaient suffisamment le PSG, qui joue à Saint-Etienne, pour laisser l’équipe de Leonardo Jardim récolter les fruits de sa magnifique saison. « On ne pensera pas au résultat de Paris », promet Lemar.

Pour célébrer dignement cet exploit, Radamel Falcao, Kylian Mbappé et consorts pourraient même franchir la barre symbolique des 100 buts en une saison. Ils en sont à 98. Seules trois équipes françaises ont dépassé ce score à trois chiffres: 118 pour le RC Paris et 109 pour Reims en 1959-1960, 102 pour Lille en 1948-1949, dans un championnat à 18 clubs pour le LOSC, justement son adversaire dimanche soir.

– La saison la plus longue –

Bref, encore un petit effort pour Monaco, qui devrait jouer dans un stade plein.

Côté effectif, tout le monde est sur le pont pour la grande fête, sauf Nabil Dirar et Benjamin Mendy, incertains pour de petits bobos, et Gabriel Boschilia, blessé de longue date.

Il est temps de boucler en beauté la saison la plus longue de l’histoire des clubs français, que l’ASM terminera à 63 matches!

Elle a échoué sur la dernière ou l’avant-dernière marche des autres compétitions, il faut absolument en finir, avec le trophée Hexagonal dans les mains de Falcao, pour que cette saison soit une réussite.

Demi-finaliste de la Ligue des champions, Monaco peut évacuer la frustration de la défaite à la Juventus Turin (2-1), vainqueur également à Louis II à l’aller (2-0).

Ce titre permettrait d’effacer aussi le seul vrai couac de la saison, car la Juve était vraiment supérieure: la raclée en finale de la Coupe de la Ligue, où l’ASM s’est laissé bousculer par un PSG plus expérimenté (4-1).

La Coupe de France n’est pas un couac mais un sacrifice, puisque Jardim avait choisi d’envoyer la CFA au Parc des Princes, pour une nouvelle défaite face au PSG (5-0).

Depuis que le parcours européen de Monaco a pris de l’allure, avec l’élimination en 8e de finale de C1 de Manchester City (3-5/3-1), les dirigeants, le vice-président Vadim Vasilyev en tête, ne cessent de marteler que la priorité était le championnat. Jardim l’a plusieurs fois répété également. Il est temps de conclure.

Les plus populaires

Annonces