Sénégal: les avocats du maire de Dakar dénoncent les restrictions de visites

Annonces
Annonces

Les droits les plus élémentaires du maire de Dakar, Khalifa Sall en prison depuis le 7 mars sont bafoués. C’est l’avis de ses avocats qui dénoncent la restriction des visites de leur client. De plus, il doit désormais se rendre au parloir alors qu’il disposait jusqu’ici d’une petite salle.

Une décision qui soulève l’ire de ses conseils qui y voient une volonté non avouée d’atteindre la carrière politique du maire de Dakar, farouche opposant du régime du président Sall.

« Monsieur Khalifa Sall dit, il signe deux fois, il souligne trois fois, il n’est pas question de recevoir des gens au parloir et en communiquant avec eux au téléphone. Ça c’est exclu ! C’est pourquoi il a demandé à ce que tout le monde s’abstienne de venir », explique Me Koureyssi Ba sur la décision du maire qui ne veut pas que ses proches lui parlent au parloir.

« Tout cela participe d’une stratégie de déshumanisation, ou de démoralisation, d’un adversaire politique. Mais elle est totalement vaine, nous avons affaire à un homme qui est quand même un homme politique de grande envergure, qui est aguerri, qui est expérimenté. Et je pense qu’il sait qu’on ne lui fera pas de cadeaux et il est prêt à gérer tout cela », confie son avocat à nos confrères de Rfi.

Rappelons que khalifa Sall, maire de Dakar, la capitale du Sénégal est poursuivi dans le cadre la gestion jugée frauduleuse de la caisse d’avance de sa mairie.

Les plus populaires

Annonces