Congo : le casse-tête des expulsés de Brazzaville à Lumumbashi

Annonces
Annonces

Au foyer social de Kamalondo de Lumumbashi, les expulsés de Brazzaville qui y vivent sont confrontés à d’énormes difficultés. Une vingtaine d’entre eux se sont plaints de leurs conditions de vie dans cet endroit où il n’y a ni eau ni toilette.

«On vit seulement comme ça, tu sors, tu sollicites auprès d’autres familles si tu peux nettoyer les habits ou encore tresser les cheveux pour qu’on te paie. On nous paie parfois en nature, parfois en espèce mais cela n’arrive que rarement. Et ça fait trois ans que nous vivons comme ça», confie un des leurs à nos confrères de la radio Okapi.

Ces expulsés sollicitent l’aide du gouvernement pour rentrer à Kinshasa où se trouveraient leurs proches. Le foyer social de Kamalondo hébergeait jusqu’à 200 expulsés. La plupart ont préféré quitté ce logement avec leurs enfants à cause des mauvaises conditions des infrastructures d’accueil de ce foyer.

Les plus populaires

Annonces