Grèce: incidents devant le Parlement sur fond du débat sur des mesures d’austérité

Annonces
Annonces
Athènes (AFP) – Un groupe de jeunes cagoulés a lancé des cocktails Molotov en marge d’une manifestation devant le Parlement à Athènes jeudi soir alors que les députés se préparaient à voter un nouveau train de mesures de rigueur, réclamées par les créanciers du pays, l’UE et le FMI.

Selon les images diffusées en direct pas des médias, les incidents ont éclaté vers 20H00 locales (17H00 GMT) sur la place Syntagma, dans le centre de la capitale grecque.

La police a riposté en tirant des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants qui s’étaient rassemblés en bas du Parlement, à l’appel des syndicats, notamment celui du Pame, proche du parti communiste grec KKE.

Selon la police, plus de 10.000 personnes, ont manifesté jeudi soir pour protester contre un projet de loi comprenant de nouvelles coupes dans les retraites et des hausses des impôts.

Mercredi 16.000 personnes avaient manifesté à Athènes et Thessalonique dans le cadre d’une grève de 24 heures observée par les syndicats du privé et du public.

Au moment de ces incidents, le Premier ministre Alexis Tsipras était sur la tribune de l’Assemblée, qui était en train de débattre un projet de loi comprenant de nouvelles mesures d’austérité, qui seront appliquées dans le cadre du budget du moyen terme entre 2019 et 2021.

L’adoption de ces mesures est une condition pour le déblocage d’une tranche de 7 milliards d’euros du plan d’aide en vigueur (2015-2018), qui serviront notamment à rembourser quatre milliards d’euros à la BCE le 20 juillet.

Le gouvernement de gauche d’Alexis Tsipras espère que l’adoption de ces nouvelles mesures ouvriront aussi la voie pour la discussion de l’allègement de l’énorme dette grecque.

Les plus populaires

Annonces