Mali : lutte anticorruption, les fonctionnaires obligés à déclarer leurs biens

Annonces
Annonces

Lutter contre la corruption est une initiative qui doit être accompagnée de mesures fortes. C’est ce qu’ont compris les autorités maliennes qui ont décidé d’obliger tous les fonctionnaires de l’Etat de déclarer leurs biens.

L’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite donne encore un peu plus de deux mois aux assujettis pour se mettre en règle.

Se confiant à nos confrères de RFI, Moumouni Guindo, magistrat et président de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (Oclei) au Mali explique ainsi que « le fonctionnaire assujetti, qui manque à cette obligation, doit être révoqué de ses fonctions et d’être interdit d’exercer les fonctions d’assujetti pendant cinq ans ».

Aussi, nous dit-on, la loi prévoit jusqu’à cinq ans de prison, plus saisie de biens pour les fonctionnaires reconnus corrompus.

La mesure concerne d’un côté plus de 55 000 fonctionnaires civils et militaires, et de l’autre les travailleurs des collectivités territoriales, beaucoup plus nombreux.

Les plus populaires

Annonces