La CPI demande l’arrestation immédiate du fils de Kadhafi

Annonces
Annonces
La Haye (AFP) – La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a demandé mercredi l’arrestation immédiate du fils de l’ex-dictateur libyen Mouammar Kadhafi, Seif al-Islam, qu’un groupe armé libyen affirme avoir relâché vendredi.

Le mandat d’arrêt délivré à son encontre en 2011 pour crimes contre l’humanité « est toujours en vigueur et la Libye est tenue de procéder immédiatement à l’arrestation de M. Kadhafi et de le remettre à la CPI, indépendamment de toute prétendue loi d’amnistie en Libye », a déclaré Fatou Bensouda dans un communiqué.

D’après le parquet libyen, Seif al-Islam est par ailleurs toujours recherché par les autorités judiciaires de Tripoli où il avait été condamné à mort en 2015 pour son rôle dans la répression du soulèvement contre son père.

Il n’avait pas assisté au procès –dénoncé comme expéditif par l’ONU et des ONG– puisqu’il était détenu par un groupe armé de Zenten, à 170 kilomètres au sud-ouest de Tripoli.

Or samedi, ce groupe armé, la « Brigade Abou Bakr al-Sadiq », a affirmé que Seif al-Islam avait été libéré en application d’une loi d’amnistie promulguée par les autorités non reconnues basées dans l’est libyen et opposées au gouvernement d’union nationale (GNA) installé à Tripoli.

« Nous vérifions à l’heure actuelle ces informations et prenons les mesures qui s’imposent pour déterminer où se trouve M. Kadhafi », a précisé la procureure de la CPI.

Fatou Bensouda a invité les autorités libyennes, le Conseil de sécurité de l’ONU et les Etats concernés à transmettre « tout renseignement pertinent dont ils disposeraient ».

Dans son mandat d’arrêt lancé le 27 juin 2011, la CPI accuse Seif al-Islam d’avoir joué un « rôle-clé dans la mise en oeuvre d’un plan » conçu par son père visant à « réprimer par tous les moyens » le soulèvement populaire.

Le fils de Kadhafi a été arrêté en novembre 2011 par les milices formées d’anciens rebelles de Zenten.

La procureure a également demandé « que soit immédiatement arrêté et remis à la Cour le suspect, M. Al-Touhami Khaled, également sous le coup d’un mandat d’arrêt » rendu public le 24 avril.

L’ex-chef de la sécurité de Mouammar Kadhafi est accusé de crimes de guerre et de crime contre l’humanité lors du soulèvement contre le régime en 2011.

En Libye, la situation est rendue confuse par la présence de milices rivales qui contrôlent chacune des portions de territoire depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011.

Les plus populaires

Il y a actuellement 9 commentaires

  • lamine dit :

    les europens se cachent derrire la Cpi en demandant l’arrestation du fils de khadafy,parce qu’il doivent beaucoup d’argent au peuple libyen.ce sont eux les vrais criminels.

  • EVERTON MOHAMMED NTAMBUE dit :

    Ce n’est plus normal d’ingérer l’enfant dans un problème de son père, qu’ils le patientent car il est iinnocent ! Mohammed de L’everton.

  • Moustapha dit :

    pour quoi on l’l’arrt?

  • Moustapha dit :

    why the will arrest?

  • Jeanne-d'Arc dit :

    Je crois k son cour est la pour arrêté les africains seulement,nous avons assez d être juge comme des moutons SVP ARRETE CA.

  • Jean-Louis Gardy dit :

    Non Se Pa Normal

  • lamine dit :

    Tu ferais mieux de lancer un mandat d’arrt international contre Nicolas Sarkozy qui a tu plus de 40000 libyens.complexe.

  • Nouredine Tahrir abdramane dit :

    La CPI une boite purement et simplement truffée des individus au col blanc qui cherchent à tout prix détruire l’Afrique et ses dirigeants nous nous posons la question pourquoi arrêter le fils aîné du martyr khadafi un homme digne de son honneur jaloux à la souveraineté et au décollage de l’Afrique moura arme à la main face aux attaques négatives de Sarkozy, Obama et David Cameron sous le regard complice des pays de golf et certains pays africains je citerai ici le Nigeria et le Sénégal, le président idriss de y itno du Tchad avait averti aux occidentaux leur projet d’attaque contre la Libye est un projet d’instablisation de la sous région qui aura pour conséquence très grave pour l’avenir du continent africain et qui restera une plaie ouverte inguérissable alors nous sommes arrivés exactement ce que le président derby avait dit d’où aujourd’hui la nécessité de trouver une soulution à ce problème qui a mon avis devient un peu difficile la bande sahélienne au sud delà Libye devenue un couloir de tout le désordre trafique de droque, humain, arme de tout calibre maintenant à qui incombe la responsabilité c’est bien monsieur Sarkozy qui a anticipé pour attaquer la Libye ce beau dans toute sa dimension au temps de Kadhafi est devenu aujourd’hui invivable la CPI cette cour assassine n’en qu’á vouloir les auteurs de cette destabilisation il faudrait que Sarkozy soit arrêté et jugé avant cette cour avant chez les autres autrement dit c’est une façon de se moquer l’opinion africaine.

  • Sekou Daffe dit :

    What about the people’s have been created the rebellion war against gadafi regime governments the CPI Fatou bensuda with her colleagues have arrest them ? Or give the list of Thiers names to arrest them bring them to the international criminal court in Holland or the factory owners of armenation ? They are invited to the international criminal court ? Please let Fatu bensuda leave said in peace let her forget about this situation

Commentaires fermés.

Annonces