Zambie : 48 députés suspendus de leurs fonctions

Annonces
Annonces

Quarante-huit députés zambiens pour la plupart membre du principal parti d’opposition ont été suspendus un mois pour avoir boycotté en mars un discours du chef de l’État Edgar Lungu. Le président du Parlement a fait mardi l’annonce de leur suspension.

« En vertu des pouvoirs qui me sont conférés, j’ai décidé de suspendre 48 membres du Parlement de leurs fonctions pour une période de 30 jours à compter du 13 juin », a déclaré Patrick Matibini.

Avant de demander aux députés « rebelles » de démissionner s’ils ne reconnaissent pas qu’il y a un gouvernement légitimement élu.

Le temps de leur suspension, les élus du Parti uni pour le développement national (UPND), principal parti d’opposition, ne seront pas autorisés à entrer au Parlement et ne recevront pas leur salaire, précise encore le président du Parlement.

En mars, ils avaient refusé d’assister à un discours du président Lungu dans l’hémicycle pour dénoncer la légitimité de son élection, en août 2016.

Les plus populaires

Annonces