Attaque au missile contre un navire émirati au large du Yémen: un blessé (coalition)

Annonces
Annonces
Ryad (AFP) – Un navire émirati a été visé par un missile tiré par les rebelles chiites Houthis au large du Yémen, blessant un marin, a annoncé jeudi la coalition arabe qui intervient au Yémen sous commandement saoudien.

L’attaque au « missile à guidage de précision » en mer Rouge a visé le navire peu après sa sortie du port de Mokha, au nord du détroit stratégique de Bab al-Mandeb, a précisé la coalition dans un communiqué publié par l’agence officielle saoudienne SPA.

Le tir, mené par « les miliciens Houthis », n’a pas endommagé le navire mais a blessé un membre d’équipage, selon le communiqué.

Les rebelles, qui contrôlent des provinces du nord Yémen dont la capitale Sanaa conquise en septembre 2014 avec l’aide des partisans de l’ex-président Ali Abdallah Saleh, ont revendiqué l’attaque dans un communiqué publié par leur agence de presse Sabanews.net.

Ils ont précisé que l’attaque avait eu lieu mardi soir au large de Mokha contre « un navire de guerre des forces de l’agression », visé par « une arme sophistiquée ».

La coalition arabe a appelé à des pressions internationales sur les rebelles et leurs alliés pour prévenir leurs « pratiques criminelles » qui « nuisent au trafic maritime » dans la région.

En octobre, une attaque dans le même secteur contre un navire des Emirats arabes unis, un pilier de la coalition arabe, avait aussi été attribuée aux Houthis. Elle avait fait des blessés et endommagé le bateau.

Le port de Mokha, aux mains des forces progouvernementales depuis sa reprise en février dernier aux rebelles, est situé au nord du détroit de Bab al-Mandeb, qui relie la mer Rouge à l’Océan indien, un passage stratégique pour le commerce international.

Lundi, une coalition navale conduite par les Etats-Unis avait prévenu qu’elle allait augmenter ses patrouilles dans le Golfe d’Aden, évoquant des risques pour la navigation maritime dans cette zone très fréquentée.

« De récentes attaques contre des navires marchands dans le Golfe d’Aden et le détroit de Bab Al-Mandeb ont mis en évidence le fait qu’il existait encore des risques associés au transit par ces eaux », selon un communiqué des Combined Maritime Forces, une coalition de 31 pays dédiée à la lutte contre le terrorisme dans les eaux internationales, y compris le Golfe d’Aden.

La guerre au Yémen a fait plus de 8.000 morts, majoritairement des civils, et plus de 44.500 blessés depuis l’intervention de la coalition arabe en mars 2015.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces