Ligue 1: ombres sur Lille et Amiens

Annonces
Annonces
Paris (AFP) – Ils avaient tout pour faire la fête: Bielsa coach à Lille et une montée pour Amiens. Mais le gendarme financier du foot attend des « garanties » du Losc pour homologuer les contrats et les instances enquêtent sur la présence d’un agent de joueurs dans l’organigramme amiénois, une « irrégularité ».

Le Losc a annoncé mercredi l’arrivée au club du jeune attaquant brésilien Luiz Araújo en provenance de Sao Paulo, première recrue d’un mercato d’été qui s’annonçait mouvementé pour les « Dogues ». Et un peu plus tard dans la soirée Charles Biétry, ancien président du PSG, s’est lui même annoncé au Losc comme « chargé de mission » sur le site de L’Equipe.

Problème: La DNCG, le gendarme du foot français, a demandé au club lillois « des engagements écrits qui permettent de garantir l’équilibre économique du club, et tant que ces documents ne seront pas fournis, les contrats du Losc ne seront pas homologués à la Ligue », a insisté jeudi Didier Quillot, directeur général exécutif de la Ligue de football professionnel (LFP).

La Direction nationale du contrôle de gestion « a demandé de fournir un certain nombre de garanties (…) qui ne sont pas des détails administratifs comme le club l’a dit (mercredi) soir », a encore souligné le N2 de la LFP lors d’une conférence de presse au sortir de l’Assemblée générale de son instance.

– Entraînement lundi à Lille –

Mercredi, le club qui a été racheté en début d’année civile par l’homme d’affaires hispano-luxembourgeois Gérard Lopez, avait affirmé dans un communiqué qu' »aucun cadre limitatif » ne lui avait été posé par l’autorité de contrôle du foot français.

Le club disait encore avoir « pris acte de la requête de la DNCG de fournir quelques pièces administratives supplémentaires ». « Et c’est naturellement, et en toute sérénité, que le club transmettra dans les meilleurs délais les documents demandés », poursuivait le Losc. Cet imbroglio aura-t-il des répercussions sur le mercato lillois ? Le temps presse car Marcelo Bielsa veut reprendre l’entraînement lundi prochain !

Autre cas épineux: Amiens. La LFP, saisie « d’irrégularités d’un agent » au sein du club picard, a demandé à la DNCG et à la commission fédérale des agents, « d’investiguer » sur ce dossier, a là aussi détaillé M. Quillot.

« Nous avons été saisis par deux clubs, Lorient et Lens, d’irrégularités d’un agent, John Williams, qui était ou qui est à la fois agent, actionnaire du club, et directeur sportif » à Amiens. Ces casquettes multiples et ce mélange des genres au sein d’un club sont interdites par les textes du foot français.

– PSG-Amiens début août –

La démarche de Lens et Lorient n’est pas innocente et ils espèrent être repêchés pour évoluer en Ligue 1 à la place d’Amiens la saison prochaine. Le RC Lens a fini 4e de L2 et Lorient est descendu en deuxième division après avoir perdu son barrage contre Troyes.

« Je crois qu’il y en a une (commission fédérale des agents) qui se tient le 30 juin à la Fédération, ce sont ces deux commissions (avec celle de la DNCG) qui ont le pouvoir de répondre à cette question » d’irrégularités de la part d’Amiens, a encore confié M. Quillot.

« Le championnat » de Ligue 1 « démarre avec un calendrier dont Amiens fait partie, il faut laisser ces deux instances conduire leurs investigations pour répondre à cette question », a encore précisé le N.2 de la LFP qui, relancé un peu plus tard sur le fait de savoir si John Williams était en irrégularité, a répondu: « Oui ».

Amiens a été promu en Ligue 1 grâce à un but inscrit à la dernière minute de la dernière journée de Ligue 2, un an seulement après avoir été promu en deuxième division, en provenance de National. Le calendrier de L1 dévoilé jeudi prévoit qu’il se déplace le week-end du 5 août sur la pelouse du Paris SG.

Les joueurs d’Amiens en liesse à l’issue de leur montée dans l’élite, le 19 mai 2017 sur la pelouse de Reims

Les plus populaires

Annonces