Burundi : l’ONU dénonce « la persistance des violations des droits de l’homme »

Annonces
Annonces

Au Burundi, la commission d’enquête de l’ONU a dénoncé la persistance des violations des droits de l’homme. Ladite commission a présenté jeudi son rapport devant le Conseil des droits de l’homme à Genève. Selon les enquêteurs de l’ONU le Burundi est en proie à des violations persistantes des droits de l’homme, entretenues par des « discours de haines ».

« Nous sommes aujourd’hui en mesure de confirmer nos craintes initiales quant à l’ampleur et la gravité des allégations de violations des droits de l’homme et d’atteintes à ceux-ci commis depuis avril 2015 au Burundi », soutiennent les membre de commission qui disent avoir été frappés par le sentiment de peur profonde et généralisée qui se dégage des témoignages recueillis.

La Commission s’inquiète notamment des « discours de haine prononcés par certaines autorités de l’État, des membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir, les Imbonerakure ».

Des victimes de torture par la police ou le service national de renseignements ont rapporté « que les sévices endurés étaient accompagnés d’insultes à caractère ethnique ».

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces