Tchad: le gouvernement ouvre une enquête sur les révélations de l’ONG Swissaid

Annonces
Annonces

Au Tchad le gouvernement ouvre une enquête après la publication d’un rapport qui met en cause plusieurs proches du chef de l’Etat. Ce rapport vise des officiels tchadiens, en poste, dans le circuit de la vente du pétrole.

Ahmat Mahamat Hassan, le ministre de la justice tchadienne a annoncé qu’une enquête allait être diligentée pour vérifier, voire punir les auteurs de ces actes.

« Des individus de nationalité tchadienne auraient acquis, pour des biens publics tchadiens, de grands investissements de l’ordre de plus de 8,5 millions de dollars au Canada. Comme il s’agit d’accusations extrêmement graves mettant en cause les biens publics, il est de notre devoir d’ouvrir une enquête judiciaire », a déclaré le ministre de la Justice.

Selon Rfi, c’est d’abord un média canadien qui a publié une enquête mettant en cause la famille Bourma, très proche de la présidence tchadienne, qui a acquis plusieurs immeubles de luxe au Canada.

Quelques jours plus tard, poursuit notre source, c’est le journal Le Temps de Genève et l’ONG Swissaid qui produisent deux textes mettant en cause des officiels tchadiens qui ont été au centre de la vente du pétrole tchadien, en partenariat avec la multinationale Glencore, basée en Suisse.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces