« Bien mal acquis » : Teodoro Obiang devant la justice

Annonces
Annonces

Le procès du vice-président de Guinée équatoriale reprend ce lundi dans la capitale française. Téodoro Obiang est accusé d’avoir dépensé en France des fonds publics de son pays.

Pour « Le Monde », c’est le procès d’une histoire un peu banale en Afrique centrale, celui d’un fils de président d’un petit Etat pétrolier devenu conseiller de son père puis ministre et vice-président. Ce qui est moins banal, c’est que Teodoro Nguema Obiang Mangue, bientôt 48 ans, se retrouve jugé en France pour « abus de biens sociaux, détournements de fonds publics, abus de confiance et corruption ».

Entre autres biens qu’il détiendrait dans la capitale française, nos confrères de « Le Monde », listent ses palaces et son hôtel particulier de plus de 4 000 m² avenue Foch, évalué à 107 millions d’euros, son terrain de jeu privilégié. Non sans parler de ses voitures de luxe par dizaines, bijoux, caisses de grands crus, costumes de bons faiseurs.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces