Le « super-agent » de Ronaldo, Jorge Mendes, poursuivi pour délit fiscal

Annonces
Annonces
Pozuelo de Alarcón (Espagne) (AFP) – Le « super-agent » de footballeurs Jorge Mendes a été entendu mardi par une juge espagnole qui l’a mis en examen pour avoir aidé Radamel Falcao à frauder le fisc, ce qu’il nie.

Portant un costume sombre élégant et une fine cravate noire, Jorge Mendes, un des hommes les plus puissants du monde du football s’est engouffré mardi matin dans le bâtiment du tribunal d’instance de Pozuelo, un quartier huppé près de Madrid, sans faire la moindre déclaration.

Il y était convoqué en vue de sa mise en examen pour un « délit fiscal », soupçonné d’avoir aidé l’attaquant colombien de Monaco à réduire sa facture fiscale quand il jouait en Espagne par un système de sociétés-écran et de comptes off-shore.

La juge chargée du dossier a confirmé les poursuites le visant pour « avoir collaboré au processus qui a amené Falcao à commettre un délit fiscal », a déclaré une source judiciaire à l’AFP.

Il a ensuite quitté les lieux par une sortie discrète à l’abri des regards de la presse.

La vie a longtemps souri à ce Portugais de 51 ans, self-made man à la peau mate et ancien footballeur dont l’entregent l’a conduit à négocier transferts et cessions de nombreuses stars du football.

Selon Forbes il était même en 2016 l’agent le mieux payé au monde, avec un revenu annuel de plus de 75 millions de dollars, représentant les commissions sur les contrats de ses clients.

Mais ceux-ci commençaient à avoir un autre point commun dont tous se passeraient bien: ils étaient depuis plusieurs années dans le collimateur du fisc.

Or, selon le consortium de médias qui a analysé des milliers de documents sur les pratiques fiscales de footballeurs, les « Football Leaks », Mendes était au cœur d’un réseau de sociétés-écran et de comptes offshore mis en place pour réduire les impôts de ces sportifs sur le pactole qui leur revient en publicités, les droits à l’image.

L’attaquant star du Real Madrid, le Portugais Cristiano Ronaldo, dont Mendes est très proche, est le dernier en date des footballeurs visés par la justice espagnole pour ces montages passant par les Iles Vierges britanniques, l’Irlande, le Panama, la Suisse…

Ronaldo doit être entendu en vue d’une mise en examen le 31 juillet à Pozuelo, pour une fraude fiscale présumée de 14,7 millions d’euros.

Mardi Mendes a nié toute implication dans ces montages et assuré « n’être jamais intervenu dans les structures sociétaires des joueurs qu’il représente », dans un communiqué diffusé mardi par sa société Gestifute.

Il a souligné que la société Polaris, mentionnée dans la procédure comme exploitante des droits de Falcao ne faisait « que rechercher des annonceurs pour ses clients ».

Radamel Falcao est soupçonné d’avoir dissimulé au fisc quelque 5,66 millions d’euros de revenus de ses droits à l’image lorsqu’il jouait pour l’Atletico de Madrid en 2012 et 2013.

– Conseil financier ? –

Basée au Portugal et fondée en 1996, la société Gestifute avait déjà démenti catégoriquement tout montage illégal dans cette affaire et d’autres.

L’hebdomadaire allemand Der Spiegel, qui a obtenu les « Football Leaks », avait avancé que Jorge Mendes aurait permis à ses clients de dissimuler au fisc au moins 185 millions d’euros de revenus tirés du sponsoring.

Il aurait pour cela notamment utilisé une société irlandaise, Multisports & Image Management, citée dans plusieurs enquêtes visant ses clients dont Falcao.

– Après Barcelone, Madrid –

Jorge Mendes, fils d’un ouvrier dans la pétrochimie, a bâti seul son empire après avoir été, dans sa jeunesse, DJ et patron de vidéoclub.

Lui et ses clients ne sont pas les premières personnalités du monde du football à avoir des ennuis avec la justice et le fisc espagnols.

En 2016, le FC Barcelone en avait fait les frais, notamment sa star argentine Lionel Messi, condamné à une peine de 21 mois de prison qui pourrait être commuée en amende.

L’ancien président du club catalan, Sandro Rosell, est actuellement en détention provisoire dans le cadre d’une autre affaire.

Fraude fiscale: tempête judiciaire sur la galaxie Mendes

Les plus populaires

Annonces