Côte d’Ivoire : des enfants de Bouaké ont fêté la fin du ramadan en tenue militaire, la raison?

Annonces
Annonces

En Côte d’Ivoire, des enfants de Bouaké ont fêté la fin du Ramadan avec des tenues militaires. Des photos montrant de nombreux enfants en « tenue militaire » dans les rues de Bouaké, une ville du centre de la Côte d’Ivoire, ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux depuis dimanche.

Treillis, sweet-shirts ou T-shirts avec des motifs militaires, le jour de l’Aïd el-Fitr, de nombreux enfants filles et garçons ont arboré des vêtements qui ont surpris certains habitants pour un jour de fête religieuse, selon un reportage fait par France24.

« J’avais déjà vu quelques jeunes porter des habits similaires, mais c’était la première fois que j’en voyais autant d’un coup », raconte l’un deux contacté par nos confrères.

Après la grogne militaire qui a éclaté dans la ville de Bouaké, les mutins ont fini par recevoir chacun 5 millions de francs CFA. Les bénéficiaires qui se sont sentis victorieux ont acheté des voitures, des motos.

Du coup, les gens ont commencé à faire des plaisanteries à ce sujet. Par exemple, si quelqu’un est bien habillé ou a acheté plein de choses, on lui dit : « Tu as aussi eu tes 5 millions ? », de façon ironique, nous dit-on.

L’occasion faisant le larron, les commerçants de Bouaké ont donc surfé sur cette tendance. Ils ont décidé de vendre des tenues aux couleurs militaires et de les appeler « 5 millions », car ils savaient que cette appellation ferait vendre.

Un business qui a marché, puisque tous les enfants ont ensuite demandé à leurs parents de leur acheter ces vêtements « 5 millions », pour être beaux le jour de l’Aïd et c’est donc devenu la mode.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces