Syrie: 30 civils tués dans des frappes contre un secteur tenu par l’EI

Annonces
Annonces
Beyrouth (AFP) – Au moins 30 civils ont été tués mercredi dans des frappes aériennes contre une localité tenue par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans l’est de la Syrie, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

L’OSDH n’était pas en mesure de préciser la nationalité des avions ayant mené ces frappes, qui interviennent deux jours après un raid meurtrier de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis contre une prison tenue par l’EI, également dans l’est syrien.

Les frappes de mercredi ont visé la localité de Deblane, située à 20 km à l’est de Mayadine, la ville visée par le raid de lundi qui a fait une soixantaine de morts, en majorité des détenus, toujours selon l’OSDH.

Les deux villes se trouvent dans la province de Deir Ezzor, contrôlée en grande majorité par les jihadistes.

D’après les sources sur place de l’OSDH, le bilan pourrait d’alourdir en raison du grand nombre de blessés graves et des corps bloqués sous les gravats.

La coalition internationale bombarde l’EI en Syrie et en Irak voisin. Ce groupe extrémiste a perdu du terrain et est la cible aujourd’hui de deux offensives distinctes pour le chasser de ses principaux fiefs de Raqa en Syrie et de Mossoul en Irak.

Washington assure que sa priorité en Syrie est la guerre contre l’EI, même si elle a haussé le ton contre le régime de Bachar al-Assad, l’accusant de préparer une potentielle attaque chimique et le menaçant de représailles.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces