Ligue 1: un été de gros changements pour Lyon

Annonces
Annonces
Lyon (AFP) – Transfert record de Corentin Tolisso, départ de l’emblématique capitaine Maxime Gonalons et de Mathieu Valbuena, arrivée de Bertrand Traoré et Juninho espéré comme directeur sportif: Lyon, non qualifié pour la C1, a entrepris de gros changements cet été pour lutter contre Paris et Monaco la saison prochaine.

. Objectif ambitieux

« On veut gagner une coupe d’Europe et rien ne nous arrêtera ». Après le beau parcours de son équipe en Europa League (élimination en demi-finale face à l’Ajax Amsterdam), l’emblématique président de l’Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas a placé haut la barre des ambitions de son club.

En Ligue 1, Lyon reste sur une saison très mitigée, sanctionnée d’une décevante 4e place, à plus de dix points du podium.

Aulas, piqué peut-être par l’insolente réussite de l’AS Monaco, demi-finaliste de la Ligue des champions et surtout champion de France au nez et à la barbe du puissant Paris SG, a donc lancé de grands changements pour préparer l’année à venir. « Nous avons l’ambition de revenir au plus haut pour concurrencer le PSG, Monaco et les autres », a-t-il expliqué jeudi. Avec parmi les annonces phares, l’espoir de concrétiser « dans les jours qui viennent » le retour du Brésilien Juninho à l’OL, en tant que directeur sportif, après avoir brillé sous le maillot lyonnais de 2001 à 2009.

. Nombreux départs

En attendant, l’OL est hyperactif sur le marché des transferts. Contesté par une partie des supporters lyonnais, l’entraîneur Bruno Génésio a été confirmé par son président mais pour le reste, l’été lyonnais est mouvementé.

Dans le sens des départs d’abord, l’OL s’apprête à laisser partir son capitaine emblématique, Maxime Gonalons. « C’est une perte pour l’OL mais (une perte) consentie par rapport à un effectif et une vision », a affirmé Aulas, selon qui le milieu de terrain international (8 sélections) « ira lundi à Rome pour passer la visite médicale ». « Nous avons fait un effort sans précédent pour faciliter la transaction », a encore affirmé le président de l’OL.

Le club a également vu partir l’international Mathieu Valbuena (52 sélections), plus gros salaire de l’effectif, pour 1,5 M EUR à Fenerbahçe Istanbul. L’ailier international algérien Rachid Ghezzal, en fin de contrat. Et surtout le milieu de terrain néo-international, formé comme Ghezzal à l’OL, Corentin Tolisso.

Le joueur de 22 ans, pro depuis 2013, a signé un contrat de cinq ans au Bayern Munich pour 41,5 millions d’euros, plus 6 M EUR de bonus éventuel. Un transfert record pour l’OL.

. Cas Lacazette

L’autre plus grosse valeur de l’effectif, le buteur Alexandre Lacazette, devait lui aussi quitter l’OL pour rejoindre « son club de coeur », l’Atletico Madrid. Il y aurait retrouvé son ami Antoine Griezmann, comme lui international français.

Mais le Tribunal arbitral du sport (TAS), plus haute juridiction sportive, a maintenu en appel l’interdiction de recrutement frappant les « Colchoneros » cet été. « Je ne sais pas si Alexandre a des propositions qui lui conviennent. L’hypothèse est qu’il reste et nous avons besoin de lui pour atteindre nos objectifs », a récemment exposé JMA. Jeudi, il a déclaré que « pour le moment, il n’est pas parti ».

L’attaquant est attendu le 10 juillet pour la reprise de l’entraînement qui est fixée au 27 juin pour l’effectif, à l’exception des internationaux.

. Recrutement ambitieux

Devraient aussi être présentes les recrues de l’été lyonnais. Outre Memphis Depay, arrivé cet hiver pour se relancer contre une indemnité de 16 millions d’euros (plus 9 M EUR de bonus éventuels), Lyon a déjà attiré Bertrand Traoré en provenance de Chelsea (10 M€), Fernando Marçal recruté au Benfica Lisbonne (4,5 M€), le Havrais Ferland Mendy (5 M€), et enfin l’attaquant dominicain Mariano Diaz Mejia (Real Madrid, 8 M EUR).

Sont encore attendus un « arrière droit de haut niveau », qui pourrait être le défenseur de l’Ajax Amsterdam Kenny Tete, ainsi qu’un défenseur central international.

« On veut gagner une Coupe d’Europe et rien ne nous arrêtera, a expliqué Aulas jeudi. Pour cela, il fallait faire des changements à tous les niveaux. On est en train de construire ce qui nous paraît être le mieux pour entrer dans le très haut niveau. »

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces