Obama appelle à la tolérance à Jakarta, où il a passé une partie de son enfance

Annonces
Annonces
Jakarta (AFP) – L’ancien président américain Barack Obama a lancé samedi un appel à la tolérance et au respect, de Jakarta où il a passé quatre années dans son enfance.

Face à la foule présente pour l’écouter à un congrès de la diaspora indonésienne, M. Obama a loué l’esprit de tolérance qui prévaut, selon lui, en Indonésie, évoquant les mosquées, les temples bouddhistes et les églises bâtis les uns à côté des autres dans ce vaste archipel majoritairement musulman.

« Cet esprit est l’une des choses qui caractérisent l’Indonésie et qui doivent servir d’exemple aux autres pays musulmans dans le monde », a déclaré Barack Obama, qui concluait un séjour de dix jours en famille en Indonésie.

Concluant son intervention, il a lancé : « Bhinneka Tunggal Ika », la devise du pays, qui signifie « l’unité dans la diversité ».

L’esprit de tolérance loué par M. Obama a été mis à rude épreuve ces derniers mois, lorsque notamment le gouverneur chrétien de Jakarta Basuki Tjahaja Purnama a été condamné en mai à deux ans de prison pour « insulte à l’islam ».

Le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme avait alors fait part de son inquiétude et pressé l’Indonésie de revoir ses lois sur le blasphème, tandis que l’Union européenne l’avait appelée à préserver sa « longue tradition de tolérance et de pluralisme ».

Dans son enfance, Barack Obama a vécu pendant quatre ans à Jakarta, la capitale indonésienne, jusqu’en 1970, sa mère ayant épousé un Indonésien.

Il est très apprécié en Indonésie, où une statue en bronze de deux mètres à son effigie a été érigée dans la cour de son ancienne école.

M. Obama et sa famille doivent partir pour la Corée du Sud dimanche.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces