Centrafrique : violences à Kaga-Bandoro, au moins 15 morts

Annonces
Annonces

Des échanges de tirs entre les éléments de armés de l’ex-Séléka et les casques bleus de la mission de l’ONU (Minusma), ont fait samedi 15 morts dans dans la ville centrafricaine de Kaga-Bandoro.

Selon une source humanitaire sur place, des membres du groupe armé ex-Séléka du Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC) seraient à l’origine des violences.

« Les hommes du MPC semaient la pagaille dans la ville pour une histoire de vengeance”, a relaté une source onusienne proche du dossier. Puis ils “se sont confrontés aux contingents pakistanais et burundais (de la Minusca, ndlr) stationnés dans la ville ».

Ladite source de préciser : « les forces de la Minusca ont fait leur travail en protégeant les populations civiles des éléments du MPC ».

Les violences ont repris depuis la fin du mois de mai 2017 à Kaga-Bandoro (centre), chef-lieu de la préfecture de Nana-Grébizi qui accueille depuis l’automne 2016 près de 20.000 déplacés et où les humanitaires ont de grandes difficultés à travailler.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces