Autriche: le Tunisien soupçonné de double meurtre était un partisan de l’EI

Annonces
Annonces
Vienne (AFP) – Un Tunisien accusé d’avoir sauvagement tué en juin un couple d’octogénaires à leur domicile dans le nord de l’Autriche était un partisan du groupe Etat islamique, a déclaré lundi la police.

Un porte-parole de la police a toutefois précisé à l’AFP que l’affaire était traitée comme un double meurtre et non comme un attentat islamiste. « En l’état actuel, nous ne pensons pas qu’il qu’il s’agisse d’une attaque terroriste ou d’un meurtre motivé par l’EI », a expliqué David Furtner.

« Il semble que l’homme se soit radicalisé, mais qu’il n’y ait pas eu de tiers qui lui ait ordonné de commettre ces meurtres, et l’EI n’en a pas revendiqué la responsabilité », a-t-il ajouté.

Le Tunisien de 54 ans, actuellement en détention préventive, est accusé d’avoir égorgé une femme de 85 ans avant de tuer son époux de 87 ans qui a succombé à des coups de couteau et de bâton. L’auteur des faits avait ensuite mis le feu à la maison du couple.

Le meurtre commis à Linz, dont la sauvagerie avait été largement relayée dans les médias nationaux, « a clairement un arrière-plan islamiste », avait affirmé quelques jours après les faits le ministre de l’Intérieur conservateur Wolfgang Sobotka, ajoutant que le Tunisien, qui s’est présenté le jour même à la police comme l’auteur des faits, « est manifestement un musulman radicalisé ».

L’homme mis en cause connaissait ses victimes car il leur livrait régulièrement des courses provenant du magasin tenu par sa compagne.

L’Autriche a jusqu’à présent été épargnée par les attentats à caractère islamiste. Le pays abrite cependant un important vivier de jihadistes en Europe rapporté à sa population (8,7 millions d’habitants).

Selon le ministère de l’Intérieur, quelque 300 candidats au jihad ont quitté ou tenté de quitter le territoire pour aller combattre en Syrie et en Irak, dont 50 ont été interpellés en route, 40 ont trouvé la mort sur place et 90 sont rentrés en Autriche.

Rien n’indique que le suspect du double meurtre ait suivi un tel parcours.

Les plus populaires

Annonces