Les recettes des 5 grands championnats ont « plus que doublé » dans la décennie, selon Deloitte

Annonces
Annonces
Paris (AFP) – Les recettes cumulées de la Bundesliga allemande, la Liga espagnole, la Ligue 1 française, la Premier League anglaise et la Serie A italienne, ont « plus que doublé » lors de la décennie écoulée, pour atteindre plus de 13,4 milliards d’euros en 2015-16, selon un rapport du cabinet Deloitte publié mercredi.

Le cabinet d’audit et de conseil précise que les recettes totales du marché du football européen –c’est-à-dire le ‘Big Five’ et les autres championnats du Vieux continent– représentent désormais « 24,6 milliards d’euros, en hausse de 13% par rapport à 2014-15 ».

Les clubs de Premier League sont les mieux lotis, avec 4,9 milliards d’euros de recettes sur la saison 2015-16, explique Deloitte qui précise que « le nouvel accord sur les droits de retransmission TV, qui démarre en 2016-17, va maintenir cette domination » lors des prochaines éditions de son rapport annuel.

En France, le Paris SG est responsable, selon Deloitte et pour la saison 2015-16, d' »environ 60% de la croissance totale des recettes » de la Ligue 1. Celles-ci sont en progression de 5%, pour atteindre un montant de 1,5 milliard d’euros. Lors de l’exercice 2015-16, le PSG avait remporté un deuxième triplé national (Ligue 1, Coupes de France et de la Ligue) consécutif.

« La croissance des revenus des droits TV continue d’offrir une plate-forme sur laquelle les clubs leaders européens sont en mesure d’investir dans des joueurs talentueux et des infrastructures, à des niveaux record », explique Dan Jones, partner du Sports Business Group de Deloitte, dans le communiqué. Les nouvelles répartitions des droits TV, « à des niveaux encore supérieurs en Angleterre, France et Espagne lors de la saison 2016-17, et en Allemagne en 2017-18, vont encore renforcer ces recettes ».

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces