Mayweather/McGregor, premier face-à-face, provocations à répétition

Annonces
Annonces
Los Angeles (AFP) – A un peu plus d’un mois de leur retentissant duel, Floyd Mayweather et Conor McGregor se sont croisés pour la première fois mardi à Los Angeles et ont échangé insultes et provocations devant 11.000 spectateurs ravis.

Pour leur premier « face-off », ce face-à-face traditionnel avant un combat, Mayweather, considéré comme l’un des meilleurs boxeurs de l’histoire, et McGregor, star des arts martiaux mixtes (MMA), auraient bien voulu en venir aux mains.

Mais, à quelques centimètres l’un de l’autre, surveillés de près par leurs entourages respectifs, ils se sont défiés, à coups de bons mots, noms d’oiseau et autres moqueries.

Ils ont surtout, comme attendu avant un énième « combat du siècle », fait le spectacle et lancé parfaitement une campagne de promotion qui les mènera à Toronto mercredi, New York jeudi et Londres vendredi, avant leur choc le 26 août à Las Vegas (Nevada).

Arrivé le premier sur la scène installée dans le Staples Center, la salle des équipes NBA locales, McGregor, impeccable dans un costume à fines rayures formées par la répétition de l’insulte « Fuck you », a remporté de très loin le duel d’applaudissements face à Mayweather qui jouait pourtant à domicile.

L’Irlandais s’en est d’ailleurs amusé et s’est aussi moqué à plusieurs reprises de son futur adversaire, habillé d’un sweat-shirt à capuche aux couleurs du drapeau américain.

– Problèmes fiscaux –

« Il est en survêtement, il n’a même plus assez d’argent pour se payer un costume », a lancé, hilare, McGregor en référence aux problèmes fiscaux de Mayweather qui a demandé lundi à bénéficier d’un délai pour s’acquitter de ses impôts pour 2016.

Très à l’aise micro en main, McGregor a assuré qu’il sortirait vainqueur de leur combat, qui se disputera pourtant selon les règles de la boxe et dont il est l’outsider pour la majorité écrasante des observateurs.

« Le 0 dans son bilan va disparaître », a-t-il promis en référence à l’invincibilité de Mayweather qui a gagné ses 49 combats.

« Je vais le mettre KO avant la fin de la 4e reprise, retenez bien ce que je dis là », a hurlé l’Irlandais, déjà assuré de toucher 25 millions de dollars, contre 100 millions à son adversaire.

Mayweather, le visage fermé, lui a répondu, sous les huées du public, en assurant qu’il allait « mettre KO ce +connard+ ».

« Je ne suis plus le même boxeur qu’il y a 20 ans, qu’il y a 10 ans, qu’il y a 5 ans ou même qu’il y a deux ans, mais j’ai assez en moi pour te battre », a-t-il insisté.

Leur duel s’est poursuivi, à distance cette fois, lors de deux conférences de presse distinctes.

– Mayweather père défie McGregor –

Mayweather, 40 ans, ne s’est pas formalisé de l’accueil très favorable réservé à son adversaire, signe supplémentaire de la popularité aux Etats-Unis des MMA, ce sport violent où tous les coups, ou presque, sont permis.

« A choisir entre célébrité et fortune, je choisirais toujours la fortune », a-t-il insisté.

« Il faut que (McGregor) se rende compte que j’ai déjà été dans cette position, je fais cela depuis des années. Pour moi, c’est juste un autre combat », a rappelé l’Américain, qui a déclaré qu’il ne sous-estimait pas son adversaire, « un combattant difficile ».

McGregor, 28 ans, a dû faire face durant sa conférence de presse à un adversaire inattendu, Floyd Mayweather Senior, le père et entraîneur de Mayweather, qui lui a promis « une bonne br..lée » et l’a même défié sur un ring.

« Tu as mal conseillé ton fils. Il aurait dû rester à la retraite, il n’a jamais eu à se battre dans sa carrière, il a battu beaucoup de quarts ou de moitiés de combattants. Il n’a jamais affronté de combattant comme moi, je viens d’un autre sport, d’un autre monde », a prévenu l’Irlandais.

S’il combat en temps normal en frappant avec ses jambes et ses genoux et en utilisant des techniques d’étranglement, McGregor, 21 victoires en 24 combats en MMA, se voit déjà comme un boxeur.

« Ce sport est beaucoup plus facile que le mien », a-t-il assuré dans une ultime provocation.

Boxe : le combat de l’année

Les plus populaires

Annonces