Pays-Bas: enquête sur une menace d’attentat de l’EI pendant l’Euro de foot dames

Annonces
Annonces
La Haye (AFP) – Les autorités néerlandaises enquêtent sur un appel du groupe Etat Islamique (EI) à commettre un attentat durant l’Euro de football féminin qui débute dimanche aux Pays-Bas, a déclaré mercredi le coordinateur des services de lutte du pays contre le terrorisme (NCTV).

Cette enquête fait suite à la publication d’un message relayé par le SITE Intelligence Group, qui surveille la communication d’organisations terroristes islamistes.

Sur l’application de messagerie Telegram, régulièrement accusée d’être utilisée par des réseaux jihadistes, l’EI aurait appelé des « loups solitaires » à commettre un attentat à Utrecht (centre), lors de la rencontre entre l’Angleterre et l’Écosse, le mercredi 19 juillet.

« Alerté », le NCTV « est en train d’évaluer la menace et étudie actuellement ce qui se cache derrière ce message », a déclaré à l’AFP une porte-parole, précisant qu’il est « encore trop tôt pour tirer des conclusions. »

Constamment en contact avec les autorités locales et les organisateurs lors de grands événements tels que l’Euro de foot, le NCTV est toutefois « particulièrement attentif » suite à la publication de ce message, a-t-elle ajouté.

« L’UEFA est en relation étroite avec le NCTV, dont le rôle est d’évaluer la menace terroriste. Nous sommes dans l’attente », a déclaré à l’AFP Annette van Trigt, porte-parole de l’organisateur du tournoi.

« Il est encore trop tôt pour décider des mesures de sécurité a prendre », a poursuivi le NCTV. Une éventuelle annulation du match entre l’Angleterre et l’Ecosse n’est pas encore à l’ordre du jour, selon l’UEFA.

Le SITE Intelligence Group avait déjà relayé des appels de l’EI à commettre des attentats le 4 juillet, Jour de l’Indépendance des Etats-Unis, ainsi que durant le tournoi de tennis de Wimbledon.

Les plus populaires

Annonces