São Tome: le président appelle à « l’union nationale » contre la pauvreté

Annonces
Annonces
São Tomé (AFP) – Le président de São Tomé et Principe, Evaristo Carvalho a appelé mercredi « à l’union nationale » contre la pauvreté à l’occasion des 42 ans d’indépendance de l’ex-colonie portugaise.

Il a souhaité « l´union nationale (…) sans exclusion », assurant que le pays peut « vaincre le défi de la lutte contre la pauvreté ».

L’ex-président Fradique de Menezes (2001 – 2011), présent à la célébration la fête de l’indépendance, a demandé au chef de l’exécutif, le Premier ministre Patrice Trovoada d' »assurer une solution » pour São Tome et Principe.

« Le chômage augmente et la crise financière internationale complique la situation du pays », a assuré M. Menezes.

L’archipel du Golfe de Guinée où vivent près de 200.000 habitants est classé parmi les nations les plus pauvres au monde.

Le pays producteur de cacao et de café, où l’on prospecte toujours du pétrole, a subi les conséquences des chutes des cours du cacao.

Sao Tomé et Principe se tourne aujourd’hui vers le tourisme et a récemment négocié des investissements chinois suite au rétablissement des liens diplomatiques avec Pékin en 2016.

La production de cacao est ancrée depuis le 19e siècle dans l’histoire du pays, surnommé le « berceau du cacao africain ».

La fête de l’indépendance a été célébré ce mercredi dans la ville de Trinidade, lieu de la répression meurtrière en 1953 d’un mouvement de contestation des travailleurs des plantations – notamment de cacao – par les forces coloniales portugaises.

Le pays a accédé à l’indépendance le 12 juillet 1975, un an après la chute de la dictature de Salazar au Portugal en avril 1974.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces