Syrie: des soldats américains opèrent dans Raqa

Annonces
Annonces
Washington (AFP) – Des conseillers militaires américains opèrent au coeur de la ville de Raqa, dernier bastion du groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie, a affirmé mercredi un porte-parole de l’armée américaine.

Les soldats, pour la plupart membres des forces spéciales, remplissent une mission de « conseil et d’accompagnement » des combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS, antijihadistes), a précisé le colonel Ryan Dillon, soulignant qu’ils ne combattent pas directement mais coordonnent notamment les frappes aériennes.

Ces soldats se trouvent ainsi plus proches des combats que les forces américaines qui assistent l’armée irakienne à Mossoul. « Ils sont bien plus exposés au contact avec l’ennemi qu’en Irak », a assuré Ryan Dillon.

L’offensive pour reprendre Raqa aux jihadistes a débuté en novembre. Le 6 juin, les FDS –une alliance de combattants kurdes et arabes– sont entrées dans Raqa. Début juillet, elles ont ouvert des brèches dans le mur qui entoure la vieille ville de Raqa, dernier grand fief urbain de l’organisation jihadiste en Syrie.

Selon Ryan Dillon, l’EI utilise de plus en plus de drones chargés d’explosifs, une tactique qu’ils ont également employée à Mossoul.

« Depuis une semaine ou deux, ça a augmenté à mesure que nous avons continué à pénétrer au coeur du centre-ville de Raqa », a-t-il expliqué.

L’armée américaine reste discrète sur sa présence exacte en Syrie mais a déjà révélé que quelque 500 membres de ses forces spéciales étaient sur le terrain pour former et soutenir les FDS. Des Marines opèrent en outre une batterie d’artillerie pour soutenir l’offensive sur Raqa.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces