Transfert: le PSG s’offre un cador avec Dani Alves

Annonces
Annonces
Paris (AFP) – Du lourd! Après le méconnu Yuri Berchiche, le Paris SG a recruté un autre défenseur latéral, mais cette fois d’un tout autre calibre: le Brésilien Dani Alves, trois Ligues des champions avec Barcelone sur son CV, s’est engagé mercredi pour deux saisons avec le club français.

Le PSG a d’abord twitté une courte vidéo intitulée « Bem vindo Dani Alves » (« bienvenue Dani Alves » en portugais) où l’on voit le joueur floquer un maillot portant le numéro 32, qui était celui de son compatriote David Luiz, reparti à Chelsea l’été dernier. Puis il se retourne, veste en jean sur le dos, montre son maillot face caméra, et lance tout sourire « Ici c’est Paris » avec un léger accent.

Puis, costume sombre sur chemise blanche, le joueur est venu se présenter à la presse, dans les salons du Parc des Princes, aux côtés de son nouveau président Nasser Al-Khelaïfi. « Paris, la plus belle ville du monde, la ville de l’amour, peut être aussi la ville du foot. Le grand défi pour moi est de mettre cette première étoile (la Ligue des champions) dans l’histoire du PSG », a exposé la nouvelle recrue.

« Vous avez eu beaucoup d’opportunités, mais vous avez choisi notre projet, c’est un grand message pour tout le monde », s’est félicité Nasser Al-Khelaïfi, en s’adressant à lui.

En attirant le finaliste (avec la Juventus) de la dernière édition de la C1, le PSG signe en effet un très joli coup sur le marché des transferts. Alves fut longtemps annoncé en partance pour Manchester City, où il aurait retrouvé son entraîneur à Barcelone Pep Guardiola, avec qui il a remporté deux des ses trois Ligues des champions en 2009 et 2011.

« Si Pep Guardiola s’est senti lésé, si City s’est senti gêné parce que j’ai choisi le PSG, je m’en excuse », a d’ailleurs confié Alves.

– Salaire pharaonique –

Agé de 34 ans depuis le 6 mai dernier, il arrive libre de la Juve avec qui il a résilié son contrat, un an seulement après avoir rallié l’Italie en provenance du Barça. La presse évoque un salaire brut annuel au PSG de près de 14 M EUR pour le Brésilien, marié depuis peu à la top-model espagnole Joana Sanz.

Le natif de Juazeiro (Etat de Bahia), qui compte 100 sélections avec le Brésil, est loué pour son leadership, sa bonne humeur et son expérience. Le PSG, qui s’offre une référence au poste de latéral droit, était obligé de réagir après la perte de sa couronne de champion de France et sa terrible déroute à Barcelone en huitième de finale retour de Ligue des champions (6-1).

Ce renfort ouvre la porte à un départ de Serge Aurier, qui a beaucoup fait parler de lui pour raisons extra-sportives depuis son arrivée au PSG en 2014 (condamnation, dont il a fait appel, à deux mois de prison ferme après une altercation avec des policiers, insultes visant son entraîneur Laurent Blanc sur le réseau social Periscope, etc…).

Le latéral ivoirien a, selon plusieurs médias, des envies d’ailleurs. En cas de départ, Alves se retrouverait en concurrence avec le Belge Thomas Meunier.

– Grinta –

Compatriote du capitaine Thiago Silva, de l’autre défenseur central Marquinhos et de l’ailier Lucas, Dani Alves est la deuxième recrue de l’été pour le PSG, qui avait déjà annoncé la semaine dernière l’arrivée du Basque Yuri Berchiche, en provenance de la Real Sociedad.

Berchiche, 27 ans, jamais appelé en sélection espagnole, remplace pour sa part dans l’effectif parisien un autre Brésilien, Maxwell, qui a pris sa retraite de joueur et apparaît aujourd’hui au sein de la direction sportive parisienne.

Les deux joueurs sont deux forts caractères, susceptibles d’apporter un peu de leur ‘grinta’ à un Paris SG qui est accusé d’en manquer depuis le départ des charismatiques David Luiz et Zlatan Ibrahimovic, lors d’un été 2016 désastreux au niveau du mercato. En plus de ces départs non compensés, le PSG avait alors fait venir quatre joueurs dont trois, Hatem Ben Arfa, Grzegorz Krychowiak et Jese, n’ont pas réussi à s’imposer lors de leur premier exercice.

Le recrutement d’Alves est enfin le premier « coup » du nouveau directeur sportif du Paris SG, l’expérimenté Antero Henrique, qui a rejoint le Paris SG début juin avec comme plan de vol, notamment, d' »optimiser la compétitivité du groupe professionnel ». Qui suivra Alves ?

Les plus populaires

Annonces