Turquie : 5 membres présumés de l’EI abattus, 233 arrêtés

Annonces
Annonces
Istanbul (AFP) – La police turque a tué mercredi cinq membres présumés du groupe État islamique (EI) dans le centre de la Turquie et procédé à l’arrestation de plus de 230 suspects à travers le pays, ont annoncé les autorités.

« Cinq terroristes ont été mis hors d’état de nuire dans la fusillade qui a éclaté après qu’ils eurent opposé une résistance armée » à Konya (centre), a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale dans un communiqué.

Par ailleurs, « 233 personnes ont été interpellées au cours d’opérations menées simultanément dans 29 provinces différentes contre Daech (acronyme arabe de l’EI) », a ajouté la même source, précisant que 25 ressortissants étrangers avaient été arrêtés.

Ce coup de filet d’envergure survient alors que la Turquie a été frappée depuis deux ans par plusieurs attentats attribués à l’EI ou revendiqués par cette organisation. Les jihadistes ont notamment affirmé avoir commis l’attaque contre une discothèque à Istanbul dans la nuit du Nouvel An, qui a fait 39 morts.

Longtemps accusées de fermer les yeux sur les activités jihadistes à la frontière avec la Syrie, les autorités turques ont multiplié depuis deux ans les démantèlements de cellules de cette mouvance à travers la Turquie, et combattent l’EI en Syrie.

Membre de la coalition anitijihadistes, Ankara a lancé le 24 août 2016 une offensive terrestre dans le nord de la Syrie contre l’EI, mais aussi les milices kurdes.

Les forces turques ont notamment chassé les jihadistes de plusieurs villes, dont Jarabulus, Al-Rai, Dabiq et Al-Bab, où l’armée turque a subi de lourdes pertes.

Opération contre une cellule jihadiste

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces