Amical: Marseille monte en puissance, Rami joue dix minutes

Annonces
Annonces
Lausanne (AFP) – L’Olympique de Marseille est venu à bout du Fenerbahçe (1-0), l’adversaire le plus relevé de sa campagne de match amicaux, avec les dix premières minutes de sa nouvelle recrue Adil Rami, samedi à Lausanne.

L’OM a signé sa cinquième victoire en cinq matches de présaison grâce au troisième but estival de Valère Germain, meilleur buteur des stages.

Face à une opposition relevée, le « Fener » de Robin van Persie, Mathieu Valbuena et Martin Skrtel, l’équipe de Rudi Garcia a fini par faire fructifier sa domination en seconde période. Germain a marqué d’un tir croisé après un bon décalage de Morgan Sanson (73).

Auparavant, Rémy Cabella et Lucas Ocampos avaient eu des occasions, mais brouillonnes.

Rami, dernière recrue en date, a disputé ses premières minutes, remplaçant en fin de match le capitaine d’un soir, Grégory Sertic, mais il a raté le premier tacle qu’il a eu à faire.

Un des Marseillais les plus en vue a été Bouna Sarr, dans son nouveau costume d’arrière-droit. Plein de jus, il reste un peu imprécis dans ses gestes défensifs, ce qui lui coûta un avertissement (27), mais il a toujours été hargneux et efficace dans ses remontées de balle.

Rudi Garcia avait retrouvé son 4-3-3 habituel après un 4-4-2 contre Viitorul Constanta (2-0), mercredi, mais certains titulaires ne sont entrés qu’en fin de match, comme Dimitri Payet et Florian Thauvin.

Fenerbahçe n’a eu qu’une vraie occasion, par Stoch (89), bloqué par Yohann Pelé. Steve Mandanda, comme prévu, n’a pas joué.

Côté turc, Mathieu Valbuena a réussi une partie intéressante, avec une jolie passe à l’aveugle pour Hasan Ali (16), et quelques frappes (21, 28, 44). Il a été sifflé toute la soirée par son ancien public marseillais.

Le match s’est d’ailleurs déroulé dans un parfum d’ambiance européenne, avec les chantants supporters du « Fener » et la belle colonie marseillaise. Mais la fin a été un peu houleuse, quand les supporters des deux camps ont envahi la pelouse au coup de sifflet final, malgré les avertissements du speaker, pour essayer d’approcher leurs joueurs.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces