Syrie: au moins 30 civils tués dans des frappes anti-EI

Annonces
Annonces
Beyrouth (AFP) – Au moins 30 civils ont été tués mercredi dans des frappes aériennes menées séparément par la coalition conduite par Washington et l’aviation du régime syrien contre des territoires tenus par les jihadistes en Syrie, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Quinze d’entre eux, dont trois enfants et quatre femmes, ont été tués dans des raids de la coalition contre un village situé près du bastion du groupe Etat islamique (EI) Raqa, a indiqué l’OSDH.

« Ce matin, les frappes ont visé le village de Zur Shammar, à environ 30 km de Raqa », a précisé le directeur de l’OSDH Rami Abdel Rahmane.

La coalition anti-EI soutient depuis les airs l’offensive des combattants kurdes et arabes qui tentent de déloger les jihadistes de Raqa et de sa province du même nom.

Plus au sud, les forces du régime syrien, appuyées par leur allié russe, combattent l’EI dans la province riche en pétrole de Deir Ezzor.

Des frappes présumées russes y ont causé mercredi la mort de 15 autres civils — principalement des enfants — dans un village tenu par l’EI, toujours selon l’OSDH.

Il s’agit de deux familles, selon M. Abdel Rahmane, « un homme, ses deux femmes et leurs sept enfants, puis une seconde famille composée des deux parents et de leurs trois enfants. »

Déclenché en mars 2011 par la répression de manifestations pro-démocratie, le conflit en Syrie s’est complexifié au fil des années avec l’implication de différents acteurs régionaux et internationaux ainsi que des groupes jihadistes sur un territoire morcelé.

Il a fait plus de 330.000 morts et des millions de déplacés.

L’OSDH, qui dispose d’un vaste réseau de sources dans le pays en guerre, détermine les auteurs des raids à partir du type d’avion utilisé, du lieu de la frappe, des plans de vol et des munitions utilisées.

Les plus populaires

Annonces