Bleues: Le Bihan incertaine, « pas de soucis » pour Renard, « vigilance » pour Karchaoui

Annonces
Annonces
Utrecht (Pays-Bas) (AFP) – L’attaquante Clarisse Le Bihan, victime d’une entorse contre l’Islande, est incertaine contre l’Autriche samedi (20h45), tandis que la capitaine Wendie Renard, victime d’un coup au dos, ne devrait « pas avoir de soucis » pour tenir sa place, a déclaré vendredi le sélectionneur des Bleues Olivier Echouafni.

« (Clarisse Le Bihan) a pris une grosse semelle. Elle a une entorse, mais tout devrait rentrer dans l’ordre, c’est un moindre mal », s’est montré rassurant Echouafni, même si le délai de guérison paraît court pour que la Montpelliéraine dispute le second match.

« C’est vrai qu’on a pris beaucoup de coups, beaucoup d’agressivité de la part de l’équipe d’Islande. Finalement c’est avec un petit miracle qu’on puisse venir face à l’Autriche avec tous les éléments », a fustigé ensuite le sélectionneur des Bleues, lors de la conférence de presse d’avant-match.

La capitaine Wendie Renard, victime d’un coup dans le dos après un télescopage avec sa coéquipière Sarah Bouhaddi, devrait pouvoir de son côté tenir sa place en défense centrale.

« On a fait en sorte de bien la préserver depuis 48 heures. Elle s’est entraînée normalement ce matin donc il n’y a pas de soucis en soi », a indiqué Echouafni.

Concernant la latérale Sakina Karchaoui, seule gauchère présente dans le groupe des 23 depuis le forfait d’Amel Majri, la tendance est de la préserver en raison de sa « préparation un peu tronquée » par une petite blessure à une cuisse.

« On a dû faire attention notamment lors des deux premiers matches de préparation. Finalement elle était apte pour pouvoir commencer le match (contre l’Islande). L’idée, c’était de la faire jouer 60 minutes. Finalement au vu de la blessure de Clarisse Le Bihan, on a dû revoir un petit peu nos plans », a expliqué Echouafni.

« Cela s’est plutôt bien passé. C’est très rassurant même si elle a fini fatiguée. Elle est apte pour le match face à l’Autriche. Maintenant, elle n’a pas joué depuis longtemps, il y a un match quatre jours après. L’idée c’est d’être vigilant », a-t-il ajouté.

L’équipe de France féminine peut prendre une option sur une qualification pour les quarts de finale de l’Euro-2017 en cas de victoire contre l’Autriche, co-leader du groupe C.

Les plus populaires

Annonces