Grèce: un séisme en pleine saison touristique fait deux morts à Kos

Annonces
Annonces
Kos (Grèce) (AFP) – Deux touristes ont été tués vendredi sur l’île grecque de Kos en mer Egée, lors d’un puissant séisme qui a blessé aussi des centaines de personnes dans la station balnéaire turque de Bodrum.

La secousse d’une magnitude de 6 à 6,7 est survenue à 1h31 (22h31 GMT jeudi) dans cette région très touristique du bassin méditerranéen.

Selon la police, les deux victimes décédées sont un Suédois et un Turc âgés respectivement de 22 et 39 ans. Ils circulaient dans le centre-ville, encore très animé malgré l’heure tardive, et ont été tués par l’effondrement d’un bar ou par des pierres d’autres vieux bâtiments avoisinants qui ont subi d’importants dégâts.

Une mosquée historique a été notamment partiellement détruite, et le sol montrait d’importantes fissures, en particulier près du port.

En tout, 120 personnes ont été blessées à Kos. Dans la station balnéaire turque de Bodrum, sur la côte égéenne, 358 personnes ont été blessées, selon le ministre turc de la Santé Ahmet Demircan, précisant que 25 d’entre elles étaient toujours hospitalisées, mais aucune ne se trouvait dans un état grave.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker a appelé au téléphone le premier ministre grec Alexis Tsipras pour lui exprimer « ses condoléances et le soutien de la Commission à la Grèce », a indiqué un communiqué des services du Premier ministre grec.

A Kos, Harriet Longley, une Britannique de 18 ans, a dit à l’AFP avoir entendu un « très fort grondement. Nous nous sommes précipitées pour sortir (…) mes quatre amies sont tombées parce que ça secouait énormément ».

L’île de Kos est habituellement très fréquentée par les jeunes touristes. La capacité des infrastructures touristiques s’élève à 100.000 lits et plus de 85% sont actuellement réservés, selon une source policière locale.

-Le calme « revient »-

« Les gens sont toujours inquiets mais le calme revient progressivement », a indiqué cette source.

La section française de l’opérateur international de tourisme TUI a également assuré vendredi après-midi qu' »actuellement, la situation était revenue au calme dans les îles du sud-est de l’Egée » et que « ses clients sont bien entourés ».

Au moins trois ministres grecs se sont rendus à Kos pour aider à l’évaluation des dégâts. Le gouvernement appelle les habitants à ne pas rentrer dans leurs maisons si les équipes d’ingénieurs chargés de l’évaluation de la sécurité des bâtiments ne donnent pas leur accord.

« Il n’y a pas de mouvement de panique, les gens qui partent prennent leur avion comme prévu », a confié une source aéroportuaire à l’AFP.

En revanche au port de Kos, qui a été fermé au trafic en raison d’un affaissement, le trafic étant détourné vers l’île proche de Kalimnos.

La secousse a été de magnitude 6,7 selon l’institut géologique américain (USGS) et de magnitude 6 selon l’Observatoire d’Athènes.

L’épicentre du séisme, qualifié de « très fort », se trouvait à 10 kilomètres au sud-est de Bodrum et à 16,2 kilomètres à l’est de Kos selon l’USGS et l’Observatoire d’Athènes.

Outre les îles grecques, le séisme a été fortement ressenti sur les côtes occidentales turques proches et surtout à Bodrum.

A Rhodes, la secousse a surpris les touristes dans leur sommeil.

L’hôtel du club Marmara de Theologos, à 30 kilomètres de la ville de Rhodes, « a tangué comme un navire, et j’ai cru qu’il allait s’effondrer », a témoigné une journaliste de l’AFP sur place.

A Bodrum, la secousse a également été ressentie fortement pendant au moins une vingtaine de secondes, selon une autre journaliste de l’AFP sur place, précisant que depuis la forte secousse, il y avait eu au moins cinq ou six répliques de moindre intensité.

— « J’ai crié » –

A Turgutreis, ville balnéaire située à 20 kilomètres de Bodrum, la maison secondaire de Dilber Arikan, une retraitée de 59 ans, originaire d’Ankara, a subi de nombreuses fissures. « Je dormais et le lit a été secoué… Des bouteilles sont tombées par terre et se sont cassées dans la cuisine, j’ai crié », a-t-elle témoigné.

Les séismes sont fréquents en Grèce et au large des côtes occidentales de la Turquie, en mer Egée, qui se trouve entre les deux pays.

Le 12 juin, une personne est morte et une dizaine d’autres ont été blessées sur l’île grecque de Lesbos, par un séisme de magnitude 6,3 qui a été ressenti tant à Athènes qu’à Istanbul.

Un autre séisme, beaucoup plus meurtrier, avait dévasté en 1999 la région turque de Marmara, sur le continent, au nord-ouest de la Turquie, faisant plus de 17.000 morts.

burs-lg-ved-sba-hec/od

Des gravats et bâtiments endommagés sur l’ile de Kos, en Grèce, le 21 juillet 2017
Des touristes dorment à l’extérieur de l’aéroport de Kos, en Grèce, après un séisme d’une magnitude de 6 à 6,7, le 21 juillet 2017

Les plus populaires

Annonces