Huit trafiquants tués par la police dans une rare fusillade à Mexico

Annonces
Annonces
Mexico (AFP) – L’armée mexicaine a abattu jeudi huit trafiquants de drogue présumés, lors d’une fusillade à Mexico, provoquant des violences urbaines inédites dans la capitale.

Les militaires ont tué les suspects, dont un baron de la drogue présumé, lors d’un raid dans le quartier Tlahuac, situé dans l’est de la métropole habitée par quelque 21 millions de personnes.

« Felipe de Jesus ‘N’ était à la tête d’une organisation criminelle extrêmement violente » qui opérait dans ce secteur de la ville, a déclaré l’armée dans un communiqué.

Alors que des centaines de policiers et de soldats investissaient les lieux à bord de véhicules blindés, appuyés par un hélicoptère, de nombreux motards non identifiés ont multiplié les dégâts dans des zones voisines, mettant le feu à plusieurs véhicules.

Les fusillades entre les forces de sécurité et les criminels sont communes dans l’Etat du Sinaloa, à l’ouest du Mexique, ou dans ceux du Tamaulipas et du Chihuahua, dans le nord, où les cartels de la drogue sont bien implantés.

En revanche, la capitale Mexico était jusqu’à présent épargnée. Le maire de la ville, Miguel Angel Mancera, a plusieurs fois répété que les puissants cartels du pays n’y opéraient pas.

Il a déclaré à la chaîne de télévision Televisa que l’opération menée dans le quartier Tlahuac était préparée « depuis plus de sept mois » et que le gang visé ne jouait pas dans la même catégorie que les plus grands cartels. « Cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas dangereux et violents », a-t-il ajouté.

Le Mexique connait actuellement une vague de violences extrêmes, s’étendant à des zones auparavant préservées. En mai, le pays a connu un triste record avec 2186 homicides recensés, une moyenne de 70 par jour. Le pire bilan depuis 20 ans et le début de l’enregistrement des données.

Les plus populaires

Annonces