Poutine se dit une personne ordinaire qui aime Mozart

Annonces
Annonces
Moscou (AFP) – Le président russe Vladimir Poutine a confié vendredi qu’il se sentait une « personne ordinaire » qui aime lire des romans historiques et écouter du Mozart, mais qui a un travail « pas comme les autres ».

« Vous savez, je me considère comme une personne ordinaire », a déclaré M. Poutine, lors d’une séance de questions-réponses avec de jeunes Russes âgés de 10 à 17 ans, diffusé en direct par la chaîne de télévision NTV.

« Bien sûr, il faut dire que je fais un travail pas comme les autres, mais je vis une vie normale, ordinaire », a-t-il assuré, au cours de ce show qui s’est déroulé pendant près de trois heures dans un centre pour enfants particulièrement doués à Sotchi, sur les bords de la mer Noire.

M. Poutine a indiquer veiller soigneusement à avoir un agenda quotidien qui lui permette « d’avoir le temps d’écouter de la musique, de faire du sport et de garder le contact avec ses amis ».

« J’avais l’habitude de vivre comme ça bien avant de devenir président. Et peu de choses ont changé maintenant, sauf certaines spécificités liées aux fonctions présidentielles », affirme Vladimir Poutine.

« J’aime lire, notamment des romans historiques (…), j’écoute toujours avec plaisir de la musique classique, Bach, Beethoven, Mozart. Mais pour moi, peut-être, avant tout, Mozart », a indiqué l’homme fort de Russie.

Ses trois valeurs principales : « La vie elle-même, l’amour et la liberté », a confié Vladimir Poutine, vêtu de manière décontractée, col déboutonné et sans cravate.

Sa journée de travail « finit si tard » qu’il ne pense qu’à « aller au lit le plus vite possible » et « non pas à regarder Instagram », a-t-il ajouté.

« Si les employés de mon administration utilisent l’internet de manière très active (…), moi personnellement, je ne l’utilise presque pas », a-t-il précisé.

« Est-ce que je dois continuer à faire mon travail en qualité de président? Je ne l’ai pas encore décidé », a dit Vladimir Poutine, au pouvoir depuis 17 ans, alors que son mandat expire l’année prochaine et que l’élection présidentielle est prévue en Russie en mars 2018.

« Il y a encore du temps avant le début de la campagne électorale, on verra », a-t-il ajouté.

Personne ne doute vraiment en Russie que Vladimir Poutine sera candidat à sa succession.

Les plus populaires

Annonces