Amical: Manchester United-Real Madrid, un parfum de Supercoupe d’Europe

Annonces
Annonces
Los Angeles (AFP) – Cela pourraît être l’affiche d’une finale de Ligue des champions, cela sera déjà celle de la Supercoupe d’Europe le 8 août à Skopje: pour son premier match de préparation, le Real Madrid défie Manchester United dimanche, près de San Francisco (Californie).

Il y a trois ans pour leur premier duel sur le territoire américain, le Real et ManU avaient attiré dans l’imposant Michigan Stadium 109.318 spectateurs, un record pour un match de « soccer » aux Etats-Unis.

Les deux poids lourds du football européen se retrouveront dans un autre stade de football américain, celui de l’équipe des San Francisco 49ers, mais ne battront pas de record cette fois, puisque la capacité de l’enceinte n’est « que » de 68.500 places.

Les spectateurs devraient voir une équipe de Manchester United déjà très affutée: depuis leurs arrivée aux Etats-Unis la semaine dernière, les « Red Devils » n’ont pas chômé.

Ils ont déjà disputé trois matches, tous gagnés, contre deux équipes du championnat nord-américain (MLS), Los Angeles (5-2) et Salt Lake City (2-1), et contre leurs grands rivaux de Manchester City (2-0).

Les deux recrues, l’attaquant belge Romelu Lukaku, arrivé d’Everton pour 85,5 millions d’euros, et le défenseur suédois Victor Lindelöf, ont fait déjà forte impression, tandis que leur entraîneur Jose Mourinho attend avec de plus en plus d’impatience un troisième renfort.

Autres joueurs très en vue depuis le début de cette tournée américaine, le jeune attaquant anglais Marcus Rashford et l’international français Paul Pogba.

« Il y a des joueurs fantastiques dans ce groupe, les nouveaux se sont tout de suite bien intégrés, tout va très bien », s’est félicité le technicien portugais qui a sauvé une première saison mitigée en remportant l’Europa League.

– Zidane: ‘Travailler dur’ –

Mais « Mou » a prévenu qu’il allait, comme lors des trois précédents matches, procéder à nombreux changements en cours de rencontre et qu’il considérait cette affiche comme un entraînement, intensif certes mais sans enjeu.

« On est ici pour s’entraîner et pour donner du temps de jeu à tout le monde, contre le Real, je vais aligner deux lignes défensives différentes, l’une en première période, la seconde après la pause », a-t-il expliqué.

Le Real Madrid aborde cette rencontre avec beaucoup moins de repères, puisqu’il s’agira de son premier match de préparation qui plus est sans sa star Cristiano Ronaldo, encore en vacances.

Depuis l’arrivée de son équipe en Californie mardi, Zinédine Zidane n’a pas ménagé ses joueurs: « On est là pour travailler très dur, c’est une période très importante pour le déroulement de notre saison », a prévenu l’entraîneur français qui a remporté les deux dernières éditions de la Ligue des champions avec le Real.

« Cette saison va être encore plus dure que la précédente, mais c’est aussi le genre de défi qu’on aime relever », a-t-il assuré.

Alors que Manchester United n’aura plus qu’un match, contre le FC Barcelone mercredi près de Washington, avant de regagner l’Europe, le Real affrontera Manchester City le 26 à Los Angeles, puis son grand rival catalan trois jours plus tard à Miami, avant de défier les meilleurs joueurs de MLS dans le All Star Game le 2 août.

Les plus populaires

Annonces