Réaction de Kemi Seba sur la volonté des parlementaires de la CEDEAO de limiter les naissances à trois enfants par femme

Annonces
Annonces

Kemi Seba a réagi ce dimanche matin sur les réseaux sociaux, en particulier sur sa page Facebook, suite à la volonté des parlementaires de la CEDEAO, d’adopter un texte de loi limitant les naissances par femme à O3 enfants. Voici l’intégralité de son texte.

TRAHISON DE NOS ÉLITES : »APRES LES PROPOS DE MACRON SUR LE NOMBRE D’ENFANTS PAR FEMME, LES PARLEMENTAIRES D’AFRIQUE DE L’OUEST PROPOSENT UNE RÉDUCTION DU TAUX DE NATALITÉ »

Je n’ai , les jours précédents, pas voulu réagir aux propos de Macron, tant je trouvais profondément inepte de me montrer blessé par le regard condescendant du représentant de l’oligarchie française sur notre façon de vivre…

Que le colon dans ses propos tente de nous diminuer, nous infantiliser, n’est pas mon problème, tant que nous savons regarder nos priorités et couper avec ces gens le filtre de l’émotivité (apprendre à se détacher de leurs regards et voir le monde selon nos propres perspectives et intérêts.).

Mais la décision que viennent de prendre les parlementaires africains, suivant in fine les prérogatives de Jupiter Macron, est probablement le plus grand acte de trahison de nos élites politiques ces dernières années. Suivant le réquisitoire alambiqué du mari de Brigitte, et contre toute vision endogène traditionnelle (chez nous la vie est sacrée) nos représentants frauduleux ont décidé de mettre en place un programme de malthusianisme structuré.

Arguant comme des SDF de la pensée, que faire baisser le taux de natalité évitera que la jeunesse africaine se noie dans la mer est une dégénérescence irréversible du principe de l’intelligence (ces prix Nobel de la débilité préfèrent s’attaquer à notre taux de natalité comme le maître leur a dit, plutôt que de regarder la mal gouvernance endogène chronique qu’ils ne cessent de pratiquer, sans oublier le pillage de nos matières premières par les multinationales occidentales). Un pas de plus encore, vers la soulèvement du prolétariat africain contre ses élites, véritables proxys de l’Hydre néocolonialiste.

Les plus populaires

Annonces