Soudan du Sud: Amnesty dénonce des violences sexuelles à grande échelle

Annonces
Annonces

Depuis 2013, des femmes sud-soudanaises ont subi des violences sexuelles. C’est Amnesty International qui tire la sonnette d’alarme sur cette situation. Dans un nouveau rapport rendu public ce lundi 24 juillet, l’ONG de défense des droits de l’homme décrit l’état de détresse vécu par ces victimes. Elle dénonce le caractère ethnique et politique et demande qu’il soit mis fin à ces agressions qui se déroulent en toute impunité.

Selon Rfi, les auteurs dudit rapport se sont entretenus pendant des mois avec quelque 170 victimes de ces violences dont une vingtaine d’hommes. Et ils rapportent les scènes d’horreur qu’elles ont vécu entre les mains de leurs bourreaux.

Sukeji a été violée par trois soldats de l’armée loyaliste en août 2016, devant ses deux enfants. Depuis, elle n’en dort plus, elle est obsédée par la question de savoir ce qu’ils penseront d’elle lorsqu’ils vont grandir. Nyangai a vécu le même supplice un mois plus tard. Elle en a perdu la foi, « Satan est passée en moi le jour où j’ai été violé », dit-elle. Selon Rfi, d’autres femmes ont été tuées ou mutilées après avoir été violées.

Les plus populaires

Annonces