Burkina : 5 personnes tuées par des jihadistes présumés

Annonces
Annonces

Cinq personnes ont été tuées lors d’une « série d’attaques » menées par des jihadistes présumés dans la nuit de lundi à mardi dans trois localités du nord du Burkina Faso frontalier du Mali. Selon AFP, l’attaque a été perpétrée par des individus armés et non identifiés.

L’aattaque a fait cinq morts dans la province du Soum », a déclaré à l’AFP une autorité locale de Djibo, chef-lieu de cette province. « Deux personnes (ont été tuées) dans le village de Ndija, dans la commune de Djibo. Deux hommes ont également été abattus à Sibé et un autre tué à Neyda, deux villages de la commune de Tongomael », a précisé à l’AFP une source sécuritaire sous le couvert de l’anonymat.

« Les auteurs de l’attaque, probablement des terroristes, se déplaçaient à moto et il est possible que cette série d’attaques soit l’œuvre des mêmes individus », a indiqué cette source.

Les plus populaires

Annonces