Allemagne: prison ferme pour un prédicateur islamiste en vue

Annonces
Annonces
Berlin (AFP) – Le prédicateur islamiste le plus connu d’Allemagne, Sven Lau, qui avait créé une « police de la charia » en 2014, a été condamné mercredi à 5 ans et demi de prison pour « soutien à une entreprise terroriste ».

Ce salafiste converti de 36 ans a été reconnu coupable par un tribunal de Düsseldorf d’avoir recruté en 2013 des candidats au jihad dans cette région pour le compte de l’organisation Jaich al-Mouhajirine wal Ansar en Syrie.

Il s’agit d’un groupe de jihadistes tchétchènes et d’Asie centrale apparu en 2012 dans le conflit syrien et classé « terroriste » par l’Allemagne.

Le tribunal a en grande partie suivi le parquet, qui avait requis six ans et demi de prison à l’encontre d’un homme qualifié par le procureur de « criminel par conviction ».

Il a été reconnu coupable de s’être rendu en Syrie fin septembre 2013 puis d’avoir acheté à son retour en Allemagne plusieurs équipements de vision nocturne pour le groupe.

Jaich al-Mouhajirine wal Ansar avait prêté allégeance fin septembre 2015 au Front al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda et rivale des jihadistes de l’organisation Etat islamique (EI).

L’un de ses anciens chefs, accompagné de certains de ses combattants, a cependant rejoint l’EI et, selon l’accusation, Lau appartenait à cette dernière branche.

Sven Lau est avec Pierre Vogel l’un des deux prédicateurs islamistes les plus connus d’Allemagne. Tous deux sont des convertis.

Interpellé en décembre 2015, cet ancien pompier a nié les faits, assurant que ses voyages avait un but humanitaire, en dépit de photos le montrant en 2013 en Syrie sur un blindé, muni d’une kalachnikov.

Il s’était fait connaître surtout en 2014 pour avoir organisé dans les rues de Wuppertal, dans la Ruhr, plusieurs rassemblements d’hommes revêtus de vestes orange portant la mention « police de la charia ».

Cette milice enjoignait de ne pas boire d’alcool, ne pas écouter de musique et ne pas jouer pour de l’argent.

L’initiative avait suscité l’indignation en Allemagne. En novembre 2016, le tribunal de Wuppertal, devant lequel Lau et six autres personnes avaient comparu, avait toutefois jugé cette « police » pas illégale.

Par ailleurs, le parquet anti-terroriste allemand a annoncé l’arrestation mercredi de trois islamistes présumés à Güstrow, dans le nord-est du pays.

Ils sont soupçonnés d’avoir préparé « un acte de violence menaçant la sécurité de l’Etat », indique dans un communiqué le Parquet fédéral, sans plus de précision.

Les plus populaires

Annonces