Ostende: Coucke, un richissime propriétaire entre Masterchef et Nouvelle Star

Annonces
Annonces
Ostende (Belgique) (AFP) – Servi +show+! Il chante, a participé à une émission culinaire et n’a pas sa langue dans la poche: l’extravagant homme d’affaires belge Marc Coucke, devenu propriétaire du KV Ostende, est à l’origine de l’émergence du prochain adversaire de l’OM, qu’il a hissé en Coupe d’Europe à coups de millions.

« Créons ensemble une superbe bouillabaisse à l’ostendaise »: Sur Twitter, où il est très actif, le dirigeant au nom prédestiné de cuisinier a accueilli le tirage du 3e tour préliminaire de l’Europa League contre Marseille, dont l’aller est prévu jeudi au Vélodrome, dans le style qui a fait sa réputation dans les Flandres: drôle et décalé.

« La cantine de l’OM a la même capacité que notre stade », a-t-il ironisé, en interpellant le président du club provençal Jacques-Henri Eyraud sur cette « belle affiche équilibrée ».

Un énième épisode du « Coucke show » qui passionne la Belgique depuis plusieurs années, mais peut surprendre chez les non-initiés. « C’est quelqu’un qui aime bien faire la fête. Au début, c’était un peu bizarre », se souvient le défenseur David Rozehnal, au club depuis 2015. « Mais si ça marche, pourquoi pas? »

« A presque tous les matches, il chante. Même avec les adversaires. Que l’on perde ou que l’on gagne, il fait la fête. C’est un grand spectacle », sourit l’entraîneur des Côtiers, Yves Vanderhaeghe.

La fête a démarré en 2013 quand Coucke a racheté le club qui végétait alors entre les bas-fonds de la première division et les étages inférieures. Un investissement comme un coup de coeur: né à Gand, il s’est amouraché de la station balnéaire lors des week-ends qu’il y passait plus jeune.

– Boonen et Losc –

Mais derrière le passionné, se cache un expérimenté homme d’affaires. Le quinquagénaire (52 ans) a fait fortune en fondant le groupe pharmaceutique Omega Pharma, qu’il a revendu en 2014 pour 3,6 milliards d’euros. L’année suivante, le magazine américain Forbes évaluait sa fortune personnelle à 1,3 milliard de dollars.

« C’est un self-made man », le décrit Patrick Orlans, directeur général d’Ostende.

C’est grâce au sport que le businessman s’est fait un nom auprès du grand public. De 2011 à 2016, il sponsorise la formation de la star flamande Tom Boonen, via Omega Pharma puis Etixx.

Il devient aussi en 2014 actionnaire minoritaire du Losc, à hauteur du 5% – avant de quitter le club en 2016.

Succès dans les affaires, et victoires sur les routes: Coucke multiplie les réussites, de quoi donner beaucoup de bonnes raisons de faire la fête…

Le voilà en tête d’une « chenille » sur la télévision belge, interrompant l’interview du coureur Tony Martin, sur le Tour de France en 2015.

– ‘Une statue à Ostende!’ –

Le même été, une chanson à sa gloire truste le hit-parade belge. Extraits: « Peu importe si ça va bien ou mal, il reste un vrai capitaine, un golden boy et un businessman, il a toujours une solution », « Il veut profiter de la vie, être un peu fou ne fait pas de mal. »

« Une fois qu’on se lance dans quelque chose, on veut être le N.1. On a été une semaine N.1 en Belgique! », se remémore Orlans.

Une philosophie qui fait rêver les supporters d’Ostende. Nouvelle tribune d’honneur, budget porté à 20 millions d’euros… Le club a commencé à se structurer pour jouer les têtes d’affiche.

« Il mérite une statue à Ostende! », rigole Orlans, avant d’ajouter, plus sérieux: « Il ne gère pas le club comme un mécénat, mais comme une de ses firmes. »

« On dit qu’on est un peu fous, mais on sait bien ce qu’on fait. On sait que le foot c’est un amusement. On a de l’ambition sportive. »

Autant cigale que fourmi, Coucke n’a pas fini de chanter.

L’homme d’affaire Marc Coucke en conférence de presse à Bruxelles, le 26 février 2015, après avoir revendu le groupe pharmaceutique Omega Pharma

Les plus populaires

Annonces