Europa League: face à Videoton, Bordeaux conscient des pièges de l’été

Annonces
Annonces
Bordeaux (AFP) – Appliqué et solide lors de sa préparation, Bordeaux renoue deux ans après avec l’Europa League et ses tours préliminaires de l’été parfois piégeux, face aux Hongrois de Videoton jeudi (20h30) au stade Matmut Atlantique.

Après les Chypriotes de Larnaca en juillet 2015 puis la qualification in extremis un mois plus tard sur le terrain des Kazakhs du Kairat Almaty (1-0, 1-2), les Girondins voyageront un peu moins loin cette fois-ci pour assouvir leur début de rêve européen.

Face à eux, Videoton est loin de faire office de terreur même si ce club reste associé à l’une des plus cruelles désillusions du Paris SG, époque Francis Borelli, balayé en 16es de finale de la Coupe de l’UEFA en 1984 (2-4, 0-2).

A méditer pour ne pas imiter Lille, éliminé à ce stade il y a un an par les Azerbaïdjanais de Qabala.

Pour maximiser leurs chances de bien figurer, les Bordelais ont terminé vendredi contre Guingamp (1-0) leur préparation par un sans faute (quatre succès sur quatre, un seul but encaissé contre Niort) et des garanties sur leur collectif resté quasi stable, l’international danois Lukas Lerager intégrant le milieu en provenance du club belge de Zulte-Waregem, faisant glisser Jérémy Toulalan en défense centrale.

– ‘La jouer à fond’ –

« Pour passer, il faudra que l’on soit très sérieux, à l’image de nos matches de préparation, et qu’on soit joueur aussi car cela va passer par là », a déclaré l’entraîneur Jocelyn Gourvennec, toujours fidèle à son 4-3-3 du dernier semestre.

Un de ses superviseurs, Pierre Espanol, s’est rendu deux fois près du Lac Balaton pour observer le vice-champion de Hongrie, titré en 2015, qui vient de perdre sur blessure son défenseur d’origine brésilienne Vinicius contre les Estoniens de Kalju.

« C’est une équipe sérieuse, solide, accrocheuse, avec des joueurs devant capables de faire la différence », poursuit Gourvennec, ciblant les deux Serbes Danko Lazovic et Marko Scepovic.

Videoton compte également dans ses rangs l’ancien latéral nantais Loïc Négo, vainqueur de l’Euro U19 en 2010 aux côtés des Lacazette et Griezmann.

Si les Bordelais –contrariés en début de semaine par le transfert avorté du Brésilien Wellington Silva (Fluminense) recalé à la visite médicale–, font preuve de concentration et de détermination, si leurs ailiers Malcom et François Kamano trouvent la justesse et les espaces, ils passeront l’obstacle magyar avec la ferme intention de vivre la suite intensément.

« On dit souvent que l’Europa League est boycottée par les équipes françaises, je trouve ça inadmissible, c’est un manque de respect, déplore Toulalan, promu capitaine cette saison. On s’est tapé le cul toute la saison dernière pour essayer de se qualifier, c’est une superbe compétition, il faut la jouer à fond ».

Le milieu de terrain bordelais Jeremy Toulalan à l’échauffement au stade de la Beaujoire à Nantes, le 16 avril 2017

Les plus populaires

Annonces