Guinée-Equatoriale: un journal retiré de la vente

Annonces
Annonces

En Guinée équatoriale, le dernier numéro de l’hebdomadaire Ebano doit être retiré des kiosques et les stocks restants brûlés. Selon bbc qui donne l’information c’est une décision du ministère de l’Information. Elle a été prise à la suite de la publication dans ce journal pro-gouvernement d’une interview dénonçant la censure et l’absence de protection des journalistes de ce pays d’Afrique centrale.

Le journal Ebano a en fait publié l’interview du journaliste indépendant Samuel Obiang Mbana, correspondant de plusieurs médias internationaux en Guinée équatoriale.

« La presse nationale est en prison, il y a beaucoup de censure et c’est très mauvais pour la profession », avait affirmé le journaliste dans cet entretien intitulé « les journalistes de Guinée équatoriale sont sans protection ».

Une publication qui a fait réagir le ministre de l’information qui a demandé son retrait immédiat. A en croire, le ministère de l’information, on ne peut pas publier un article pour dire que les journalistes ne sont pas protégés.

Les plus populaires

Annonces