Afrique du Sud : vote à bulletin secret, un risque pour Zuma

Annonces
Annonces

Pour se prononcer sur la motion de défiance contre le président Zuma, le Parlement sud-africain a décidé que ceci se fera à bulletin secret. La présidente du parlement Baleka Mbete a finalement validé ce qui était une requête de l’opposition.

Seulement, pour certains observateurs, le vote à bulletin secret constitue un gros risque pour le président Jacob Zuma qui peut en sortir fragilisé. Mais pour Baleka Mbete, cette décision a été prise pour assurer une issue crédible du processus.

En effet, selon bbc, les hauts responsables du partis sont devenus de plus en plus critiques envers le président Sud-africain ces derniers temps et un vote à bulletin secret permettrait à chacun de voter sans contrainte. Et, ceci ouvre la voie à des votes en faveur de la motion de défiance au sein même du parti sans que les députés de l’ANC ne soient sujets à des réprimandes sanctionnés.

Pour qu’elle soit entérinée, la motion de défiance doit recueillir la majorité absolue, soit 201 députés sur les 400 que compte le Parlement. L’ANC y possède une majorité confortable de 249 sièges

Les plus populaires

Annonces