Tunisie: Après l’attaque de Sousse, Essebsi ordonne la fermeture de 80 mosquées

Annonces
Annonces

Au lendemain de l’attaque meurtrière de Sousse, le gouvernement tunisien par la voix du premier ministre Habib Essid, a ce samedi 27 juin, annoncé la fermeture de 80 mosquées d’ici la fin de la semaine. Ces mosquées dites « hors contrôle » de l’Etat sont accusées d’incitation à la violence et de radicalisme. Dans la même lancée, des sanctions seront prises contre des partis dont le discours est « anticonstitutionnel ».

Le chef du gouvernement tunisien a fait savoir que cette décision n’est qu’une partie d’une série de mesures pour prévenir et lutter contre le terrorisme. Il a au passage annoncé qu’un « congrès national » sur le terrorisme sera organisé, septembre prochain. L’organisation Etat Islamique n’a pas tardé à revendiquer ce forfait perpétré par un jeune étudiant qui s’est glissé dans la peau d’un touriste, avant d’ôter la vie à 38 personnes et blesser 36 autres.

Le secteur touché, le tourisme est l’un des poumons de l’économie tunisienne. Depuis la chute de Ben Ali en 2011, il bat de l’aile. Il y’a près de quatre mois, l’attaque du musée de Bardo et ses 21 morts avaient dissuadé plus d’un à choisir la destination Tunisie. Le gouvernement déclare la guerre au terrorisme.

Les plus populaires

Annonces