Après l’assaut de Fakola : la Côte d’Ivoire renforce sa sécurité à la frontière avec le Mali

Annonces
Annonces

L’assaut des jihadistes au niveau de la ville de Fakola, près de la frontière ivoirienne n’a pas laissé de marbre la Côte d’Ivoire. Pour apporter une réponse à la hauteur de la menace qui plane sur ce pays frontalier du Mali, la sécurité a été tout bonnement renforcée avec le déploiement de plusieurs soldats.

« Des djihadistes ont brièvement pris le contrôle dimanche de la ville malienne de Fakola, située à 20 km de la frontière ivoirienne, brûlant de nombreux bâtiments administratifs avant d’en être chassés par l’armée malienne », a rappelé Bruno Koné pour justifier la forte présence des soldats dans cette zone.

Selon le député Pierre Gaho Oulatta, président de la Commission de sécurité et de défense de l’Assemblée nationale, cela toujours peur de savoir que les jihadistes sont à ses portes. « C’est préoccupant, cela fait peur. C’est une menace réelle sur la Côte d’Ivoire qui est un pays laïque », a-t-il regretté.

Les plus populaires

Annonces