Mali : On signe la paix pour continuer de tuer

Annonces
Annonces

La signature de l’accord de paix et de la réconciliation du Mali le 20 juin dernier par la Coordination des mouvements de l’Azawad avait suscité de gros espoirs quant-à la stabilité du pays, plongé dans un profond chaos par des attaques terroristes. On croyait la guerre et toutes les autres formes de barbaries appartenir à la page sombre de l’histoire du pays. Mais que nenni ! On signe la paix pour continuer de tuer.

Ce jeudi encore, un porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), a déclaré que cinq casques bleus ont été tués et six autres blessés dans l’attaque d’un convoi des Nations Unies dans le nord du Mali.

Cette attaque qui a eu lieu près de Goundam, une ville située au Sud-ouest de Tombouctou, dans le nord de Mali, en dit long sur la présence plus que jamais réelle des jihadistes dans le pays.

Les plus populaires

Annonces