Nucléaire iranien: un accord « dans les jours qui viennent », selon le négociateur russe

Annonces
Annonces
Moscou (AFP)-Un accord sur le nucléaire iranien est proche, a annoncé jeudi soir le négociateur en chef russe, Sergueï Riabkov, alors que les négociations se poursuivent à Vienne sur ce dossier qui empoisonne les relations internationales depuis douze ans.

« Je ne peux pas prédire combien d’heures il faudra pour résoudre cette affaire. Mais chaque partie est d’avis que le dossier sera résolu dans les jours qui viennent, sans recourir à de nouveaux délais ou à des alternatives dangereuses », a-t-il déclaré selon l’agence de presse russe TASS.

Le document sur lequel travaillent l’Iran et les grandes puissances (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Russie, Chine, France et Allemagne) pour atteindre un accord est prêt « à 91% », a assuré le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

Pour autant, M. Riabkov a annoncé que le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov ne se rendra à Vienne « ni vendredi ni samedi », tandis que lui-même quittait la capitale autrichienne pour préparer le sommet annuel des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud) qui se tient le 9 juillet en Russie.

Le négociateur russe a également tenu à démentir « des rumeurs selon lesquelles un texte a été préparé et soumis à la relecture aux ministres » des Affaires étrangères des grandes puissances qui négocient à Vienne avec l’Iran.

Il s’est cependant félicité de la visite à Téhéran du directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano.

Cette visite pourrait « apporter une plus grande clarté » aux négociations sur le dossier nucléaire iranien, a-t-il estimé, alors que M. Amano était reçu par le président iranien Hassan Rohani.

Ce dernier rencontrera le président russe Vladimir Poutine à Oufa, lors du sommet annuel de l’Organisation de coopération de Shanghaï (OCS), prévue du 9 au 10 juillet, a annoncé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, plus tôt dans la soirée.

« Je suis certain que les relations entre la Russie et l’Iran après la conclusion d’un accord final (sur le dossier nucléaire iranien) seront renforcées », a affirmé M. Riabkov.

Le vice-ministre a aussi assuré que « dans tous les cas, la Russie surveillera très strictement et garantira » que les sanctions ne soient pas renouvelées « automatiquement » par le Conseil de sécurité de l’ONU, ajoutant être « satisfait » par les positions à ce sujet des autres grandes puissances présentes aux négociations.

Les plus populaires

Annonces